lundi 5 février 2018

Test et avis sur le préformé Beco Toddler

Il y a longtemps que j'aurais dû vous présenter le Beco Toddler,  mais le temps me manque cruellement.
Allez, on s'y remet , aujourd'hui !

le Beco toddler est un porte-bébé  :


  • de type préformé, cad qu'il est "pré- formé" avec un dossier, une ceinture et des bretelles avec des clips, comme un sac à dos (vous pouvez trouver tous les tests de préformés dans la section correspondante à droite de mon blog)
  • de taille "toddler", qui veut dire bambin. Entendez par là qu'il ne convient qu'à partir d'un certain âge (taille/poids) , pour un certain gabarit : je vous dis tout tout de suite !

porte-bambin Beco toddler portage porte-bébé préformé fullbuckle
fillette 4 ans 1.05 env.
Le Beco Toddler nous vient tout droit des Etats Unis.
Beco est une marque qui a fusionné avec Boba il y a quelques temps, et le Beco Toddler a pu faire son entrée en France et se faire connaître plus largement.
Précisons d'ailleurs que le Beco "tout court" (entendez par là celui adapté pour les bébés d'environ 6 mois à 2 ans, à l'instar du Manduca, de l'Ergobaby & co) n'est que très peu connu en France : je n'en ai jamais vu dans mon entourage personnel ou professionnel. Mais ce n'est pas l'offre qui manque ! ( réglables ou non, cf mes tests)

Le Beco Toddler, lui, est un porte-bambin bien connu maintenant et il est vrai qu'il a bien des atouts pour lui.

Ce préformé est prévu pour porter les bambins de 18 mois environ (80 cm) et pesant au moins 9 kg.
Il peut porter jusqu'à 27 kg, ce qui était, au moment de sa sortie, un record pour la capacité maximale des préformés commercialisés en France. Depuis, le Tula toddler a revu à la hausse également sa capacité maximale, passant de 22 à 27 kg, et surtout, le P4 Preschool de Ling Ling d'amour est sorti début 2017, avec un poids maximal identique.
Autant dire qu'aujourd'hui, la France est bien servie pour ce qui est de porter des grands bambins. On appelle aussi ces porte-bébés géants des porte-bébés "preschool", qui est aux USA la catégorie des enfants d'âge 3/6 ans. Je vous parlerai d'ailleurs tout prochainement d'un autre porte-bambin/preschool, vous avez dû voir des choses sur Facebook et ou Instagram si vous me suivez ;-).

Revenons au préformé physiologique Beco Toddler.

Préformé non réglable en toile coton, ses dimensions sont imposantes, avec 45 cm de largeur d'assise pour 49 cm de hauteur de dossier (dossier qu'on appelle souvent tablier). Ces dimensions rappellent directement son (très apprécié et) grand concurrent le Tula toddler. Comme lui, l'enfant doit mesurer au moins 80 cm pour être porté avec.



Ce qui m'a frappée tout de suite dans le Beco Toddler, c'est son moelleux : il est super tendre, une sorte de chamallow géant. On se dit que son enfant sera super à l'aise dedans !

Quand on le regarde en détails, cette impression se confirme :
  • dossier en toile épaisse mais douce,
  • rembourrage sur les bords inférieurs du dossier pour que les cuisses de votre bambin s'appuient en douceur (6 cm de large pour 15 cm de hauteur)
  • assise profonde grâce à des pinces à l'intérieur du dossier...
  • Le haut du dossier est également rembourré, comme un cale-nuque, ce qui offre à votre enfant un repose-tête bien confortable lorsqu'il est fatigué et veut dormir ! ;-) (10 cm de hauteur, de forme arrondie).

Le Beco Toddler donne envie de porter son enfant.

Une nette impression de qualité se dégage également de ce préformé, on voit que la confection est impeccable, les coutures sont nettes, les sangles sont solides, tout est nickel.


Bonus, le Beco toddler est livré avec sa petite capuche amovible (qui se range dans sa poche) qui se fixe avec des pressions, ainsi qu'avec un petit sac où vous pouvez mettre de menus objets, doudou, clés, tétine, couche etc. (vous savez bien que l'on transporte toujours plein de trucs lorsqu'on se promène avec un enfant. Mon tiercé gagnant : mouchoir, bouteille d'eau, appareil photo).

porte-bébé préformé Beco toddler portage porte-bambin babycarrier
miss Koala 3 ans 1 mètre

Mesures du porte-bébé préformé Beco Toddler


La ceinture est en mousse bien rembourrée, bien large, la sangle se règle de 66 à 153 cm de longueur (soit de la taille XS à XXL, la majorité des porteurs donc) et mesure 13 cm au point le plus large (partie rembourrée). De quoi bien épouser le bassin et couvrir les fesses lorsqu'on porte sur le dos, pour une excellente répartition du poids.

La sangle est équipée d'une boucle à 3 points pour une sécurité optimale (comme le P4, le Manduca et d'autres). J'aime beaucoup le fait que la sangle se règle des deux côtés, contrairement aux préformés où la grosse boucle de fermeture est cousue à un bord. On peut ainsi la placer où on veut ;-)


Les bretelles du Beco toddler sont très moelleuses au sens "pas fermes" mais assez épaisses bien sûr pour garantir un appui confortable et permettre un portage de longue durée : vous n'aurez jamais de sensation de cisaillement sur les épaules, ça c'est sûr ! 2.5 à 3 cm d'épaisseur.

Beco toddler préformé physiologique bretelles rembourrées réglables portage

Les bretelles comportent deux points de réglage :
  • l'un, traditionnel, sous les aisselles, le long du dossier. C'est la sangle de serrage principale, vous tirez dessus pour ajuster le Beco toddler à votre carrure et bien positionner votre enfant contre vous.
  • l'autre en haut des bretelles, en jonction avec le tablier. En tirant sur cette petite sangle, vous pouvez resserrer les bretelles (et donc les raccourcir) mais aussi plus ou moins rapprocher le visage de votre enfant de vous (votre torse ou votre dos). En la serrant, vous réduisez la longueur de bretelle à 38 /40 cm, soit env. 12 cm de réduction.

porte-bébé préformé physiologique bretelles boucle serrage haut des bretelles
boucle serrage haut bretelle

Je trouve ce système de petite boucle super agréable, non seulement il peut permettre de solutionner le problème de bretelles trop longues pour les porteurs de petit gabarit, mais en + il vous permet de moduler avec le serrage principal pour trouver votre point de confort.
Ainsi, selon les porte-bébés, malgré des emplacements de serrage équivalents, vous n'allez pas serrer autant au même endroit...Chaque porte-bébé étant différent. On retrouve cette petite boucle de serrage sur le Buzzidil Versatile, le Manduca, le Madame Googoo par exemple.
J'aime bien car cela permet aussi de déplacer plus de poids de bébé sur les épaules et un peu moins sur le bassin. Je module selon mes envies et besoin du moment ! ;-)

Les bretelles mesurent 40/45 cm de longeur au minimum, et 110/115 cm env. au maximum.

GROS avantage du Beco Toddler  : les bretelles sont déclipsables. Vous pouvez donc les croiser quand vous portez votre enfant sur le ventre, cela change complètement la sensation, cela "rassure" ceux qui ont peur que les bretelles glissent des épaules (même si elles ne peuvent pas glisser vu la sangle de poitrine).
Ces petites boucles de bretelles sont elles aussi munies d'une fermeture à 3 points.

Le Beco Toddler est un porte-bambin très robuste !


La sangle qui relie les bretelles entre elles coulisse en hauteur sur 15 cm environ pour pouvoir moduler selon portage ventral/dorsal , et selon votre gabarit tout simplement ;-) ! 

La capuche est élastiquée pour grandir avec la tête de bébé, elle s'étire jusqu'à 36 cm, et mesure 20 cm à la base. Elle est amovible et s'attache au haut du dossier grâce à 3 pressions.
capuche à pressions


Le Beco toddler, ce sont aussi quelques petits plus pratiques :
  • la ceinture ventrale est équipée d'une poche de rangement (qui se ferme avec un scratch).
  • les bretelles comportent un anneau, auquel vous pouvez fixer un objet, un lacet, une attache de tétine , un doudou etc
  • des attaches pour les bouts de la capuche
  • des élastiques au bout de chaque sangle, pour enrouler le surplus de sangle
Ce que je préfère :
  • Le moelleux de ce porte-bambin
  • Ses dimensions
  • Sa robustesse
  • Sa douceur
  • ses bretelles déclipsables qui peuvent être croisées
C'est un porte-bambin très similaire au Tula toddler (dimensions, rembourrage, etc) mais qui a l'avantage d'avoir des bretelles qui se croisent, je trouve, et qui est un peu moins "raide" (même si j'adore le Tula Toddler, et préfère d'ailleurs le Tula toddler, mais c'est tout personnel comme préférence).
préformé physiologique porte-bébé bambin preschool portage enfant
Voici la traditionnelle photo récapitulative avec les dimensions et caractéristiques de ce porte-bambin :
Porte-bambin Beco toddler bébé portage toddler physiologique avis test

Le Beco toddler est disponible à la location, et vous pouvez l'acheter chez différents revendeurs en France (contactez-moi si vous ne trouvez pas les boutiques, je peux d'ailleurs vous parrainer sur certaines ;-) ).

Retrouvez tous mes tests de préformés ici

et suivez-moi sur ma page Facebook dédiée au portage : A portée de plume

samedi 27 janvier 2018

Le ventre d'avant naissance, et celui d'après


Il est pas beau
Il est gros
Avant on le voyait pas
Il était tout plat

Je ne m'en suis jamais plainte
Jusqu'à ce que je sois enceinte
Il m'énerve ce ventre
Je voudrais qu'il rentre
Il est pas beau
il est si gros
Que s'est-il passé
Pour qu'il réussisse à s'imposer ?

Je suis devenue maman
On m'a fait un trou béant
Qu'est-ce qu'elle est moche,
Cette bidoche
Mon ventre tout gras
Que moi j'aime pas

Il y a 13 ans
monsieur s'est manifesté
Il est sorti...mais il  est resté
Non mais moi, je n'avais rien demandé !

Combien faudra-t-il encore d'années
Pour simplement réussir à le regarder
Pour parvenir à l'accepter ?

Avant il ne me posait aucun problème
J'étais un chouilla ronde de partout
Mais lui il était tout plat, toujours
C'était ma fierté
Je l'aurais presque montré
Je pouvais dire : je l'aime

En fin de grossesse, fière, je l'arborais
Après la naissance, je le cachais

Qu'est-ce que je l'aime pas, 
ce ventre tout gras
Ce ventre qui veut rester là
Qui ne diminue pas
Il me pèse
me met mal à l'aise

J'ai tout essayé
j'ai minci, je l'ai trituré, massé, gainé
Il est toujours là
Mon ventre tout gras

Peut-être veut-il me rappeler
Que par lui est venue ma maternité
Que sans lui rien n'existerait
Sans lui, est-ce qu'encore je vivrais ?

Qu'est-ce que je l'aime pas
Ce ventre tout gras
Il est tout sauf plat
il est tout ce que je n'aime pas

3 bosses comme 3 enfants
Je voudrais tellement 
qu'il soit comme avant
Invisible, discret, charmant

Je n'ai pas le courage
de montrer les ravages
Mais ils sont en moi
et que je le veuille ou pas
chaque jour je les vois


Ce sont des montagnes, des vallées
Mais c'est par lui, que mes enfants sont nés
Peut-être faudrait-il que je parvienne à l'aimer
Peut-être faudrait-il qu'on fasse la paix....

Qu'il est long le chemin
pour passer de tourmentée à apaisée...





dimanche 31 décembre 2017

"maman mais pas seulement"


Ce soir, la maison était calme, les enfants couchés, j’ai feuilleté une revue dans la cuisine

J’ai regardé le programme télé et constaté qu’il n’y avait rien d’intéressant

Comme bien souvent

J’ai pensé que j’allais donc en profiter pour mettre de la musique, et faire « plein de choses », moi tranquille, toute seule dans la chambre et aux alentours.

Et puis…et puis j’ai réalisé qu’en deux jours, j’en avais justement fait plein, de ces choses

Ces choses que je ne faisais plus

Mettre un CD, un vrai Cd, dans la chaîne hi-fi et tourner le son (presque) à fond. Cette même chaîne que j’avais débranchée et rangée il y a 7 ans « parce qu’ici on ne capte quasiment aucune radio ». La La Land en dolby surround mega bass, allongée sur mon lit sans aucun autre son que ces notes de piano  qui virevoltent et  la trompette qui court, balance ses notes et entretient le suspense, croyez-moi, ce fut un grand moment.


Regarder une série télé trouvée d’occasion en coffret DVD pour une bouchée de pain, une série que je regardais (dévorais !) quand j’avais  20 ans et dont j’avais même réussi à oublier combien j’y étais accroc. Faire une cure nocturne de cette série et rattraper, du moins je crois, le temps perdu. Je n’ai plus 20 ans du tout, je ne suis plus l’étudiante rêveuse, mais je retrouve plein de souvenirs et de sensations perdues. Je me rappelle des bribes de ce temps d’insouciance.

Etaler scrupuleusement, sans me presser, le matin, le soir, du lait sur mon corps, de la crème sur mon visage, du baume sur mes pieds, de la crème sur mes mains, passer ma main dans les cheveux, me regarder dans le miroir : où étais-tu passée, toi, oui toi qui as oublié qui tu étais ?
Aller au cinéma. Pas seule, c'est vrai, avec ma Fille, c'est vrai, mais aller au cinéma, choisir un horaire, y aller gaiement, en chantant dans la voiture, et en pleurant dans la salle tellement ce film était beau et émouvant ( je vous recommande chaudement ce film Wonder). Savoir que désormais, je retournerai souvent au cinéma, quand le film sera trop tentant, trop beau, trop drôle, quand j'aurai envie, tout simplement.

Ranger, précieusement, délicatement, et avec des battements de cœur et plein de souvenirs et d’émotions, les petits habits. Les premiers vêtements de mon premier bébé, 1er pyjama, 1er body, brassière tricotée par mamie, tout est impeccable, tout est gravé en moi mais je serais incapable de me séparer de ces vêtements qui représentent…tant. Les classer par taille, les ranger dans de petits cartons, petits comme eux, étiqueter et prévoir de ranger au grenier.

Me remettre à la couture, plus souvent.

Et lire, lire… trouver, dénicher des livres, partout. Les empiler, les désirer, les (me) faire patienter.. Recommencer à lire des livres autres que des lectures pratiques, utiles , oh merveille !

Prendre une douche à 22h38, une heure tardive non pas par choix mais par envie. L’envie d’être seule, d’être au calme, de profiter, d’avoir ce temps pour moi, d’avoir fait d’autres choses avant. Une douche avec pour seule lumière, une petite bougie sur le bord du lavabo. J’ai réalisé tout ce temps passé. 13 ans que ma vie a changé.

Oubliés, ces moments, mises à la trappe, ces passions, anesthésiées, ces envies : la maternité m’avait comme …mise en sommeil. Les enfants étaient la priorité. Les enfants étaient ma vie.

Etrange sensation que de se réveiller peu à peu. De réaliser, avec de la joie et un nouveau regard, que mes enfants ont bien grandi.

Que je peux m’occuper d’eux tout en m’occupant de moi. Comment avais-je pu oublier tout ça ???

Retrouver du temps pour soi. Tout cela est  bien nouveau pour moi. C’est comme si j’entamais un nouveau cycle, ou plutôt, comme si je découvrais un nouveau monde. Je peux prendre soin de moi, m’accorder du temps, considérer mon corps et le traiter avec respect, avoir des plaisirs, des loisirs, faire passer certaines de mes envies avant celles des enfants, tout en étant maman. Quelle découverte !

Je crois que je ne le savais pas.

Je crois que ma vie va changer et être encore plus belle !




mardi 21 novembre 2017

livre : Famille (presque) Zéro déchet - Ze Guide

La Semaine Européenne de Réduction des Déchets est l'occasion idéale pour vous présenter un livre que j'ai mis longtemps à pouvoir lire, et qui fait partie de mes indispensables maintenant ! (ce qui est ennuyeux puisque je l'ai emprunté en médiathèque..... :-P)

C'est un livre assez récent écrit par un couple, "Jérémy et Bénédicte", qui depuis, jouissent d'une grande notoriété pour faire passer leur message écolo et je m'en réjouis.

La famille (presque) Zéro Déchet -Ze Guide

Osez le mode de vie durable qui fait du bien

livre ZD famille presque zéro déchet poubelles recyclage compost tupperware vrac sacs tissu


Comment ça vous ne le connaissez pas ?! 

Jérémy à la plume, Bénédicte aux illustrations (le bol de savoir dessiner !) .
La préface a été écrite par Nicolas Hulot avant qu'il ne soit ministre
et également Béa Johnson, dont j'ai prévu depuis longtemps aussi de vous parler, auteure du livre de référence sur le ZD, le ZD en pratique, le ZD jusqu'au bout ! 

Le livre de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret est sympa dès sa couverture: fun, moderne,  les dessins ronds de l'illustratrice donnent envie !
Dès le titre, le ton est donné
Parce que oui, c'est pas parce qu'on va parler écologie, protection de la planète, flacons en plastique dramatique et tortues qui meurent qu'on doit le faire de façon glaçante et rébarbative , qu'on se le dise !
Et pis surtout, ce qu'a voulu faire cette famille, c'est réduire au max' (possible) ses déchets pour pouvoir en parler et dire comment, et pourquoi. Bref, ce ne sont pas simplement des chiffres, c'est leur réalité, et ils la partagent pour qu'elle devienne la nôtre, la vôtre ! 
famille zéro déchet poubelle flacons emballages vrac compost cuisine



Le livre a été écrit un peu plus d'un an après leur entrée dans l'aventure.
Il est composé de différents chapitres :
    bébé couches lavables lingettes liniment ZD déchet bois poubelle environnement
  • Intro (leur histoire, et l'histoire de la prise de conscience environnementale - ou pas) depuis les années 2000
  • Définition du ZD
  • B.A Ba  des déchets : c'est là que vous avez tous les chiffres, mais ils sont présentés de façon avenante, pédagogique mais non plombante (même si les chiffres font peur..voire vomir).
  • Les zérosceptiques (il y en a et aura toujours, hélas, comme dans toute situation vertueuse)
  • Plan d'action zéro déchet
Puis les auteurs vous aident à organiser vos achats et votre quotidien selon différents pôles, avec chaque fois les grandes lignes, le matériel nécessaire, la "battle" avant / après  en termes de contenants, de tarifs ausi (et ya pas photo) et des recettes si besoin :
  • les courses
  • la cuisine
  • l'hygiène de la maison ( j'ai découvert certaines nouvelles recettes, j'ai notamment fabriqué ce matin le gel pour wc..
  • les cosmétiques (grande Fille est enchantée d'avoir découvert des recettes ZD pour plus tard)
  • les enfants (parce que tout commence par eux, la famille ZD leur lance des défis ! Grand Fiston m'a dit "c'est même pas drôle, on fait déjà quasiment tout"). Je vous en parle sur cet autre billet, "Zéro Déchet, nos actions du quotidien"
  • les fêtes (parce que les rouleaux de papier d'emballage pour les cadeaux de Noël sitôt déchiré, sitôt jeté, ils en ont aussi marre que moi )
  • la maison
livre famille Zéro déchet emballages vrac tupperware poubelles courses supermarché

  • Puis il y a la conclusion
  • et 10 défis que je qualifierais de gestes simples que vous pouvez mettre en place chez vous (vous n'êtes pas obligés de faire les 10, mais vous verrez que si en faites quelques uns, vous aurez envie d'en faire d'autre, vous rendant compte que ce n'est pas compliqué finalement. Je vous en ai parlé hier sur mon blog)

Bien entendu, l'ouvrage s'achève par une petite bibliographie des incontournables sur le thème.
Je précise que tout le long du livre, il y a de multiples références également à des sites internet (qu'il faut que je note avant de rendre le bouquin), écologie 2.0 oblige

J'aime tout dans ce livre, et je pense me l'acheter ou me le faire offrir
Et je vous conseille de faire pareil ! Dans toutes les bonnes librairies, bien sûr ;-)

Site Famille Zéro déchet
Page facebook
Groupe Facebook


 



lundi 20 novembre 2017

Zéro Déchet, mes (nos) actions au quotidien..

Il y a 40 ans, je suis née dans une famille très sensible au recyclage, aux économies, à la lutte contre gaspillage
Mais le zéro déchet, réduire les emballages, les contenants,  en tant que tel..non.Ce n'était pas dans l'air du temps (au contraire ! comme c'était pratique, les emballages, le plastique !)
Pa contre on recyclait, on réutilisait, c'était déjà beaucoup (les "3 R", vous connaissez ?)

Du 18 au 26 octobre c'est la semaine européenne de réduction des déchets !


Je vais vous décrire mon cheminement et nos changements.
Il y a 20 ans, lorsque j'ai connu celui qui allait devenir mon homme, je ne m'en souciais toujours pas
Non pas que je m'en foutais, mais ce n'était pas mon -notre- cheval de bataille
Et ce n'était bien sûr pas dans l'air du temps non plus

Il y a 13 ans j'ai eu mon premier enfant, et j'ai commencé à m'interroger sur ce que je voulais pour lui
Entre lui et notre petite benjamine née il y a 4 ans et demi, nous avons fait un bond dans le "naturel",
l'utilisation de produits sains et économiques
Je me souviendrai toujours avoir commencé par le lavage de mon carrelage au...vinaigre blanc.
Ce vinaigre blanc, seul produit qui trouvait grâce aux yeux de ma tante pour ses tommettes de Provence !

J'ai découvert dans la foulée "le Blog de Raffa, le Grand ménage" (à l'époque je n'avais pas Facebook) et j'ai dit adieu à mon "Ajax", aux sprays nettoyants pour les meubles en bois, au détartant wc/robinetterie , ...etc ! Finis les flacons, les bouteilles, les sprays, bonjour les produits simples, les économies..l'éconologie !
Le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude sont depuis mes compagnons fidèles, c'est devenu l'objet de quelques plaisanteries par mon mari d'ailleurs ! ("le bicarbonate répare tout même les portables", "utilise le bicarbonate ça va régler ton problème"..). Nous n'avons aucun produit nettoyant du commerce à la maison, hormis des restes que l'on ne parvient pas à finir (lingettes anti-décoloration, mousse anti-tartre..)
Je fais tout au vinaigre blanc, au bicarbonate, savon noir parfois, cristaux de soude etc.
BB koala a été un "bébé ZD" dans sa version (presque complètement) aboutie :
  • lingettes lavables
  • couches lavables
  • liniment et savon d'Alep pour le corps
  • un minimum d'équipement, pas de matelas à langer (une simple serviette), (cela doit d'ailleurs faire l'objet d'un article sur mon blog depuis 3 ans.....)
  • couche lavable b'bies zéro dechet bébé poubelle
    jouets sans plastique ni piles, mais plutôt en bois, durables (ou les boites des placards de cuisine...une valeur sûre, ces boites), de façon générale, les jouets de ses aînés quand ils étaient bébés
  • des vêtements uniquement récupérés (prêts, dons, vêtements de sa grande sœur, occasion..)
  • lessive maison au savon de Marseille

Mais depuis quelques mois j'ai voulu amplifier cette démarche ZD pour en faire vraiment un mode de vie parce que l'avenir qui attend nos enfants me préoccupe vraiment.
Après la lessive, le produit vaisselle, le liniment , le démêlant cheveux, un déodorant stick, la pâte à modeler et un baume pour les mains /pieds que je faisais déjà (j'en oublie sûrement), j'ai décidé de mettre le turbo et de remplacer, à terme, tous nos produits cosmétiques. Je n'en achetais plus depuis 4 ans environ (hormis savon Alep, shampoing solide bio, et dentifrice) mais il y avait (a) des stocks à écouler.
Je me suis donc mise en quête des recettes manquantes pour étoffer ma gamme de produits "maison"

Aujourd'hui, je fabrique moi-même, hormis les produits d'entretien :
  •  le gel douche
  • du shampoing
  • une crème pour le corps, une crème pour le visage
    DIY slow cosmétique crème visage cire abeille huile coco soin
  • j'utilise différents produits pour les cheveux selon les besoins (rhassoul, huile végétale, gel aloé vera etc)
  • déodorant (et au plus simple, la version "bicarbonate sur les aisselles")
  • baume pour les pieds secs
  • crème pour les mains, savon liquide pour les mains
  • baume à lèvres
  • dentifrice (3 versions, j'ai trouvé ma préférée)
  • il y a aussi des produits que l'on peut utiliser tels quels (argile, huile, gel aloé vera)
  • j'ai plusieurs recettes en attente, dont la peinture pour enfants, la colle liquide, le savon..yapluka
  • Tout ceci est conditionné dans des flacons que j'avais récupéré et bien nettoyé. Certains diront que ce n'est paaas biiieen, moi je dirais que je vise l'économie et la simplicité.. Si je dois jeter d'anciens flacons pour en racheter d'autres, heu...
    Beaucoup de ces recettes permettent de limiter ou recycler les flacons, mais font aussi un immense geste pour la planète, car finis les substances chimiques/plastiques qui se retrouvent dans l'eau puis dans la mer !

Côté courses alimentaires

  zéro déchets stricto sensu, j'ai enfin osé demander à Leclerc s'ils acceptaient les tuptup dans les rayons à la coupe (en attendant d'aller chez les commerçants de centre ville...ce que je ne fais pas encore question budget, idem pour le magasin bio où je ne vais que ponctuellement)
Réponse floue (stupeur en signe de méconnaissance, mais je vous assure que de nombreux supermarchés de France acceptent, donc osez demander)
Nous avons un autre supermarché qui vend des féculents, graines, café et pâtes en vrac. Pour ne pas utiliser de sac, je prends le même sac d'une fois sur l'autre (il suffit de faire un nœud et le défaire proprement, et coller l'étiquette sur l'ancienne)
Tout ce que l'on achète en vrac est stocké dans des boites, des bocaux en verre, ou d'anciens sacs que je n'ai pas voulu jeter.
Typiquement, j'utilise les anciens sacs pour emmener le casse-croûte, les sandwichs quand il y a une sortie.
Nous utilisons des gourdes pour l'eau  quand nous sortons (et de toute façon nous consommons l'eau du robinet).
Nous avons un rouleau d'essuie-tout, mais leur utilisation est ..rare. Une tache sur la table, un truc qui a coulé, un dépôt à essuyer : on prend un torchon. Idem pour débarbouiller les visages, une lingette lavable et voilà. On utilise peu les essuie-tout, mais je n'ai pas trop de scrupules néanmoins: les essuie-tout vont au compost ! (du moment que la substance essuyée est végétale).


Nous prenons un panier de légumes hebdomadaire à un producteur local : remis dans une cagette que vous rendez la fois suivante, vous avez, hormis le bénéfice du circuit local, des légumes de saison, ils sont généralement distingués par des sachets en papier, vous sortez du circuit "supermarché et légumes qui n'ont aucun goût" et vous n'êtes plus contraints d'être dispo le jour de marché. Bref, c'est tout bénéf !


Les stylos et autres fournitures de bureau (hormis quelques exceptions) sont stockés dans un gardon que j'amène ensuite à la personne chargée de la collecte pour Terracycle. C'est tout récent, j'ignorais que l'on pouvait recycler les stylos, je suis contente car mes enfants en font une grande consommation (deux collégiens oblige).

Sacs et autres contenants

J'utilise un sac à pain (en tissu) pour le pain, et même si je l'oublie (ce qui est fréquent) je demande au boulanger de ne pas me donner le petit papier qui entour les baguettes. Lesdits papiers par contre, sont une très bonne aide à l'allumage du feu si vous en avez en stock quelque part comme moi.
Bon, ceci étant, nous faisons souvent notre pain nous-même :-P
Nous mangeons beaucoup de compote, mais n'achetons que des bocaux en verre d'un litre. Ces bocaux sont en partie recyclés (filière du verre), en partie réutilisés (confitures l'été, vrac des féculents...). Miss Koala a beaucoup utilisé, petite, les gourdes réutilisables Squiz, nous les avons encore et elles sont bien utiles quand on sort en pique-nique par exemple (une gourde = 50 utilisations).

Surtout n'ayez pas peur d'apporter vos boites ou sacs transparents en magasin plutôt que d'utiliser des sacs non dégradables ou des faux sacs en papier (ceux qui ont une partie en blister plastique)


Les épluchures & co : "déchets" de cuisine et de jardin

Les déchets organiques (restes de cuisine) partaient en grande partie aux poules depuis 8 ans, le reste part au compost depuis un an et demi. Aucun déchet de cuisine ne finit dans notre poubelle, jamais (même le légume qui aurait par hasard, et hélas, pourri dans le frigo).
La tonte de jardin reste dans l'herbe (c'est nourrissant, et sinon vous pouvez vous en servir en paillage au pied des arbustes, autour des pieds, etc. Ne la mettez pas au compost, ça pourrit, ça chauffe), les branches des arbustes sont coupées en petits morceaux et servent de paillage, comme les feuilles, les brindilles..
Nous ne sommes jamais allés à la déchetterie pour des "déchets de jardin" tout simplement car pour nous, ils n'en sont pas (si le sujet vous intéresse, j'ai été formée par l'ADEME comme guide composteur-pailleur, je peux vous conseiller pour organiser en toute autonomie un circuit fermé pour votre jardin).
Le compostage réduit de façon drastique et immédiate le volume de vos poubelles, si vous aviez l'habitude d'y mettre vos épluchure & co (saviez-vous que vous pouvez également y mettre vos cheveux, les poils du chat (chien), l'huile de friture ?oui OUI !).
Nous avons donc des poules, THE action number one que l'on a faite en emménageant dans une maison avec (grand) jardin il y a 8 ans, après mise en place d'un étendage pour optimiser le séchage (un vieux sèche-linge nous a été donné 5 ans après, il dépanne en inter-saison quand le linge ne sèche pas faute de chauffage).


Je cuisine beaucoup moi-même, vous ne trouverez pas de plat tout prêt dans notre congélateur, hormis parfois une poelée de légumes. Vos papilles vous diront merci, votre porte-monnaie aussi ! Je voudrais retrouver une solution pour les yaourts, ressortir ma yaourtière du placard. 
Les goûters sont naturels, pain, chocolat, des biscuits maison, des fruits, de la compote..pas de petits gâteaux tout prêts à l'emballage individualisé ! (en outre c'est bien meilleur pour la santé de vos têtes blondes). Tiens je suis d'ailleurs tombée à l'instant sur cette recette (blog de Squiz les fameuses gourdes réutilisables) ;-).

Vaisselle

Chez nous, pas de vaisselle jetable, même si on a pique-nique, fête des voisins, même si on sort avec du monde, même si.. Nan, jamais de couverts en plastiques, assiettes en plastique, verres en plastique, nan. Les seuls vestiges sont des gobelets en plastique à l'effigie d'un dessin animé, un paquet entamé dans lequel miss Koala peut piocher un gobelet pour les grandes occasions, pour faire la fête.
Quoi qu'il en soit, on a plein de gobelets réutilisables, pour manger en pique-nique on a les boites, ou alors, au pire du pire, des assiettes en carton (vestiges retrouvés aussi dans les placards.) mais ce n'est pas pratique, ça peut se plier, bref rien ne vaut les vrais assiettes qui cassent mais ne plient pas. Nous prenons nos vrais couverts, ce n'est pas pour ce que cela va rajouter au lave-vaisselle que l'on va mourir. En plus, je trouve ça désagréable comme tout de manger avec des couverts en plastique.
Bref, vivement que tout cela soit interdit à la vente.


Santé, hygiène

A la pharmacie, où je vais hélas très souvent, j'apporte toujours mon sac en tissu pour ne pas taper dans leur stock de sacs en papier. Les étuis en carton partent au feu ou au tri, les notices aussi, les restes de médicaments retournent chez le pharmacien.

Chez le docteur, j'amène ma serviette en tissu (j'ai demandé). Fonctionne aussi chez le kiné et tout autre professionnel de santé ;-). Malheureusement, j'oublie souvent !


tawashi lavette lavable réutilisable vaisselleLes vieux tissus sont réutilisés (lingettes pour lavages "sales", torchons pour bricolage etc), les vieilles chaussettes trouées ou dépareillées servent désormais à la confection de tawashi (des lavettes) ! (trop contente d'avoir enfin pris le temps de les faire, il y a quelques semaines après 2 ans d'attente)

Les rouleaux de papier toilette vides (et essuie-tout) servent 
- pour le compost
- pour le feu
- pour du bricolage (miss Koala a justement fabriqué ce matin des maracas)

Pas de coton-tige, vous aurez compris qu'un petit doigt sous la douche et/ou le coin de la serviette à la sortie font bien l'affaire.
Monsieur se remet au rasoir des papis avec le blaireau ;-) Et moi j'utilise une solution durable pour mes cycles menstruels (cup (coupe menstruelle) ou serviettes hygiéniques lavables, je n'en dis pas +, c'est mon intimité ;-) )
Je fabrique donc la plupart de nos produits de soins, et comme je ne me maquille pas c'est simple (mais je compte fabriquer quelques produits de maquillage pour essayer).  
Si je dois acheter un savon (peau sensible etc) je privilégie les emballages en carton (j'adore le savon au lait d'ânesse en magasin bio) 

Noël !

Cette année, nous allons encore franchir un pas car nous avons décidé en famille d'emballer tous les cadeaux de Noël avec du tissu (couturière amatrice, je croule sous les tissus); Si j'ai le temps, je coudrai quelques petits sacs, sinon ce sera furoshiki (art du pliage japonais) sinon...Free style !
noël tote bag emballage déchet papier cadeau furoshiki tissu poubelle
Nous n'achetons pas de calendrier de l'Avent, j'ai fabriqué il y a quelques années un calendrier de l'Avent en tissu, un grand sapin sur lequel j'ai disposé autant de cases que de jours d'attente. Nous y glissons, chaque soir, des chocolats ou d'autres présents (petites figurines, cadeaux immatériels ("bon pour.."). Les enfants adorent, et cela permet une grande variété de cadeaux (et c'est beaucoup moins cher, bien sûr !). Les tissus étaient tous issus de la récup' (tissus de couches lavables, de vêtements, tissus donnés, chutes, etc)
calendrier Avent DIY économique chocolat Noël couture


Eau

Nous récupérons l'eau tant que nous pouvons : d'abord parce que cela me rend malade, toute cette eau qui coule pour rien alors que des millions de personnes n'ont pas accès à l'eau potable
Ensuite parce que ça revient très cher, toute cette eau qui sort des robinets !

Alors, hormis le récupérateur d'eau de pluie pour le jardin,  nous avons instauré une petite organisation rudimentaire mais qui nous convient très bien :
l'eau du vieux sèche-linge (qu'on nous a donné) part dans un grand seau que l'on vide dans les wc au lieu de tirer la chasse d'eau, tout comme celle d'une bassine que l'on a placée dans le lavabo de la salle de bain. Un seau est également placé dans la douche (eau du début + eau de ruissellement du corps) et l'on vide aussi l'eau de lavage des légumes ou l'eau de cuisson (quand j'y pense).
Quand je vois qu'au moins 30 litres (il me semble) partent chaque jour dans les wc, je me dis que notre prochaine facture d'eau va me faire plaisir !

Magazines et papiers

Nous avons bien entendu un "Stop-pub" sur notre boîte aux lettres. D'une part nous n'en avons pas besoin puisque nous ne "suivons" pas les actu de ventes des grosses enseignes, d'autre part, si vraiment il y a une offre intéressante, le bouche à oreille nous le dira, et tout est consultable sur internet.
Nous n'avons plus de programme télé depuis quelques années, idem vous savez tout sur internet et puis sinon tant pis, de toute façon la télé...comment dire, ya de chouettes programmes (je suis fan de plusieurs séries US, et des documentaires de voyage, (aaah, Nus et Culottés ! :-D) mais l'on ne choisit pas le créneau horaire, tout est trouvable sur internet (merci le replay notamment) et puis la lecture, la couture m'ont tellement manqué que ..voilà

Je garde tout papier ayant un verso vierge pour en faire des feuilles de brouillon. Grandes pour les enfants, mini pour les listes de courses, des pense-bête, le petit mot de départ le matin...Les enfants n'ont jamais eu en guise de brouillon une feuille blanche vierge, ça me fait mal aux tripes. Ils ont leur stock de feuilles de brouillon dans "leur" tiroir. Tous les autres papiers (dont, impérativement, tous ceux qui contiennent des infos personnelles et confidentielles) partent au feu. Quand j'ai des cartons (marron), soit je les garde pour stocker des vêtements, ranger des produits, des objets, soit je les utilise pour le compost, soit je les réserve pour le paillage (les cartons bruns font un très bon paillage faute de paille, de feuilles d'arbres, de branchages).


La façon de voir les choses en général

Bien entendu aussi, nous ne nous équipons, si besoin, que par les circuits d'occasion. Troc, Emmaüs ou équivalent, don, brocante, le Bon Coin, la copine, ce qui débarrasse l'un(e) arrange l'autre. On est fans des brocantes, même si maintenant l'objectif est de désencombrer la maison et que donc, nous délaissons même les brocantes.

Car en parallèle bien sûr, nos besoins ont fortement diminué, ou plutôt nos dépenses, qui aujourd'hui correspondent quasi uniquement à des besoins et pas des "envies créées par les publicités et la croyance qu'il faut faire comme tout le monde" (simplicité volontaire, sobriété heureuse). Quand on y regarde de près, en fait les vrais besoins sont assez faibles. C'est le 3ème "R"  : Réduire. Sa consommation. La simplicité volontaire nous rend heureux !

J'ai une grande marge de progression encore (je n'achète pas le vrac en magasin bio bicôze of ze prix, dentifrice pour les enfants que je n'ai pas remplacé encore, aliments à la coupe que je n'achète pas encore car pas le réflexe/peur d'amener ses boites, achat régulier de pain de mie et donc des sacs qui vont avec, pas de vrac pour les liquides, yaourts -peu mais quand même- que j'achète car les enfants ne digèrent plus ceux que je faisais, etc etc... j'y travaille chaque jour)

Voilà, le but de toute cette liste (j'ai sûrement oublié des choses car je n'ai pas pris de notes, et j'ai rédigé l'essentiel de ce topo à 23h) n'est pas de vous faire la morale, mais de vous montrer qu'il existe plein de gestes simples à mettre en œuvre au quotidien qui vont faire la différence rapidement.
En effet, mon raisonnement est simple : 
"Ce n'est pas parce que l'on ne peut pas tout faire que l'on ne doit rien faire"
Alors piochez des idées, ce qui vous convient, ce qui vous semble applicable chez vous, ce qui résonne en vous, et commencez ;-) !
Il n'est jamais trop tard, et il est impossible que vous ne puissiez rien faire.

Dernière chose : plus on avance dans le zéro déchet, plus on a envie d'y avancer, c'est excitant, c'est un challenge !

Pour aller plus loin :
le livre de la Famille (presque) Zéro déchet (que je vous présente ICI), ils ont une page facebook et un groupe super actif qui pourra vous aider vous stimuler
trop sympa, hyper complet


le livre de Béa Johnson , une expat' aux States (attention, ils sont jusqu'auboutistes ! (il en faut)


les recettes de Raffa le Grand Ménage


suivez-moi sur facebook