lundi 29 décembre 2014

Mon agenda Mémoniak


agenda memoniak mémoniakIl ne me reste que deux jours pour vous parler de l'agenda familial Mémoniak !

Vous le savez, j'utilise cet agenda depuis plusieurs années. En gros depuis que ma 2ème (Grande Fille) est rentrée à l'école, il y a donc (trop) longtemps de cela.
Je vous ai déjà parlé sur ma page Fb de la praticité de cet agenda, le voici donc en détail , enfin !!

J'aime bien cet agenda car j'y trouve (quasiment ) tout ce dont j'ai besoin pour bien organiser ma vie de famille, notamment les milliers les nombreux imprévus qui jalonnent notre quotidien: Rv chez le médecin, Rv chez le médecin, ....(on peut varier avec kiné, spécialiste etc). Il mesure env. 16cm par 21 et si certaines le gardent dans leur sac à main, moi j'ai choisi de le placer à portée de main, dans le placard du couloir. (en veillant à dire à TOUS où il est !) Ceci dans le but justement qu'il soit consulté par d'autres que moi (et là tous les regards se tournent vers Papa Clyde).

agenda memoniak mémoniakPetite présentation au fil des pages :
Tout d'abord, il y a 4 pages de petits autocollants, très pratiques. Je les utilise beaucoup, car cela saute aux yeux si on feuillette les pages, et donc nous rappelle l’événement plus facilement. La répartition (le nombre) des évènements n'est pas celle qui convient le mieux à nos habitudes, néanmoins il y a beaucoup de choix et c'est l'essentiel. Néanmoins, pour ma part, si un évènement revient toutes les semaines (ex les courses un jour précis) je ne colle pas de vignette, je les réserve pour les imprévus ou évènements + rares (au hasard : le coiffeur !!). Bref, beaucoup de choix, mes préférés étant la vignette Impôts (sinon je me fais avoir tous les ans) , les importants avec 3 !!! rouges, la croix rouge du médecin, les "RV" auxquels j'additionne généralement la bobine "maman". Je déplore de ne pas utiliser la vignette "baby-sitter" et encore + la vignette "voyage" (avec un dessin d'avion !). Qui sait, un jour ?
Par contre, petite note aux Editions 365 , cela fait plusieurs années que je constate qu'il manque un essentiel de beaucoup de mamans : la vignette "réunion". Quand on sait que le bénévolat est à une grosse majorité féminin , et que ce sont les mamans aussi qui dans leur écrasante majorité se rendent aux réunions de classe, de parents d'élèves, de club sportif etc, je trouve que c'est un gros manque. Néanmoins, j'avais qu'à le dire aux Éditions Memoniak puisqu'une page est prévue pour les remarques à la fin. Du coup, ayant été bénévole durant plusieurs années, ainsi que déléguée de parents d'élèves, deux fois par mois minimum j'étais obligée d'écrire Réunion et je trouve cela fatiguant à la longue. (mais voilà, mon blog ayant une renommée mondiale, Editions 365 est au courant maintenant ! Bon par précaution, je vais quand même leur renvoyer le fameux coupon détachable...)

Une double page budget couvrant l'année est prévue, mais je pense qu'il faut mieux faire son budget sur un autre support car d'une part il y a peu de place pour les sources de revenus (les recettes", pour celles qui suivent) d'autre part c'est vraiment petit. En +, si vous aimez "effeuiller" vos pages au fur et à mesure que les jours passent, vous devrez forcément déchirer la première colonne. Ça tombe bien, Mémoniak existe en version "budget" .(cf photo à la fin).

agenda memoniak mémoniakagenda memoniak mémoniakMémoniak a pensé aux femmes mal organisées pressées que nous sommes qui avons envie de faire au mieux tout en ne perdant pas de temps. Ainsi, il y a des idées de menus pour la semaine, mais surtout, les temps de cuisson des principaux aliments, ainsi que les équivalences mesure. Ceci évite de chercher dans les 10 livres de recettes que vous n'utilisez plus (puisque vous allez voir sur Marmiton) et de rester perplexe devant votre placard ouvert où ne figure plus votre bol doseur et/ou votre cuillère-mesure.
Je trouve cette page absolument géniale, car je serai bien incapable de me souvenir de tout ! (je me souviens par contre  des codes et numéros de carte bancaire, et tout un tas de nombres, c'est déjà bien !)
agenda memoniak mémoniakMais puisque nous ne sommes pas que des ménagères, hein (vous aurez remarqué le "que"), Mémoniak a aussi pensé à un tas de choses relatives au bricolage. Ainsi par exemple, vous avez une double page relative aux caractéristiques de chaque pièce de votre logement. Je n'ai jamais pris le temps de le remplir car il faut tout mesurer et que ça m'embête, néanmoins pour eux qui font souvent des travaux ou de la déco, c'est une bonne astuce : références de peinture, dimensions, surface, ..taille des draps !... On voit là encore que l'objectif de cet agenda, c'est de tout centraliser dans un document afin d'éviter des sources d'info éparpillées ! Je trouve cela très utile et malin, pour autant que l'on fasse le travail de départ (et non là les regards ne se tournent pas tous vers moi..vous savez que je suis débordée! ).
agenda memoniak mémoniakUne autre page que je remplis avec plaisir attention car c'est bien pratique, ce sont tous les identifiants : Sécu, Mutuelle, Caf, etc. Moi j'ai tout dans la tête, mais justement j'en avais marre que Clyde me demande "c'est quoi l'adresse de la mutuelle", "et le mot de passe de la Caf", etc etc...Là encore, vous n'avez plus à aller chercher dans votre paperasse, c'est vraiment bien.
agenda memoniak mémoniakUn autre outil intéressant, plus ou moins exploité selon les besoins : les infos sur les amis des enfants. Je vous rassure (du moins, rassurez moi !) on n'a pas besoin d'un agenda pour se souvenir de l'identité des amis de nos pouet-pouet ! Par contre avoir le numéro sous la main est super pratique le jour où votre enfant a oublié de noter ses devoirs . Je m'y suis vite mise quand toutes les semaines je recherchais dans l'annuaire le numéro des deux amis de mon Grand (je les appelais en alternance pour moins les déranger, mais je perdais toujours mon petit papier). Les activités de vos pouet-pouet sont aussi intéressantes à mentionner si , par miracle, Papa peut une semaine jouer les taxi.
Dans la même lignée, vous avez de quoi noter les coordonnées des écoles, je trouve ça bien car certes à notre époque (je parle comme une vieille je sais) on peut enregistrer tous ces numéros dans nos "contacts" sur notre téléphone portable, certes.... SAUF qu'un portable, ça tombe en panne, ça peut se perdre,..bref j'aime bien la version papier consultable par les deux parents !

agenda memoniak mémoniak
Dans l'idée "passage d'infos entre adultes", j'aime beaucoup cet emplacement "post-it repositionnable" . Idéal pour laisser un message particulièrement important le jour J, une info à retenir, un contretemps, un mot pour la baby-sitter,...genre "'n'oublie pas mon amour que ce soir je rentre à 19h mais qu'il faudra que tu aies préparé le repas car on repart au théâtre à 20 h" (on peut toujours rêver hein).Bref, les instructions particulières du jour .
Et puis un " bisou mon Grand, j'espère que ta journée au collège s'est bien passée" c'est vachement sympa aussi.

Vous trouverez également dans la rubrique "maison pratique" des astuces pour éliminer différents types de taches...astuces que j'aime vous délivrer au fil du temps sur Facebook ;-)

Comme dans tout agenda, vous trouvez bien sûr les rubriques habituelles : calendrier de l'année, anniversaires, numéros utiles, emploi du temps des enfants..

Voici comment se décompose une semaine de planning : sur une double page, vous avez les jours à droite, et à gauche un espace "notes" et un espace "à faire", j'ai toujours plein de trucs à noter là dessus (jour de cantine, donner des oeufs à ma voisine, récupérer le petit copain, rendre les livres de la médiathèque, etc)
agenda memoniak mémoniak
Au bord, des coupons détachables, menus et courses. Moi je m'en sers comme liste de courses ou de pense-bête pour autre chose, mais je n'y note jamais mes menus, tout simplement car je n'élabore jamais mes menus à l'avance car soucieuse de l'équilibre alimentaire de mes pouet-pouet, je compose en fonction de ce qu'ils mangent à la cantine. Mais l'idée est bonne et certaines mamans remplissent très bien ce papier.
Chaque semaine contient une "astuce ménage" (en haut du stylo sur la photo), je suis contente de constater que j'en connais la plupart. Pour info d'ailleurs, l'agenda est fourni avec un stylo attaché par un élastique, je trouve ça aussi indispensable quand le sport national des pouet-pouet est de cacher les stylos dans toute la maison. Chaque mois a une couleur différente et les jours fériés sont bien repérables.

agenda memoniak mémoniakUne double page que j'aime beaucoup : " livres à lire", " films à voir" même si avec moi 6 cases sont largement insuffisantes.
Puis 7 pages de notes vous permettent..de prendre des notes. J'y inscris souvent mes livres empruntés à la bibliothèque mais avec 20 livres à chaque fois cela se remplit vite !
Enfin,  un carnet détachable d'adresses se glisse
Voilà j'ai fait le tour de l'essentiel, cet agenda familial porte bien son nom puisqu'il concerne la famille et qu'il permet à d'autres que vous de s'y reporter pour tout savoir de la vie de famille.
Son prix est de 14.90 € et il se trouve dans toutes les bonnes librairies (sauf quand vous vous y prenez en décembre comme moi et là alors, vous êtes obligée de l'acheter sur Am*z*). Existe en version murale (organiseur), j'ai failli mais j'ai eu trop peur de ne pas pouvoir tout noter. Me voilà donc parée pour 2015 !
Ah oui dernière chose vous aurez remarqué : l'agenda court toujours de septembre de l'année N à décembre N+1. Bien pratique.






agenda memoniak mémoniakagenda memoniak mémoniak



dimanche 28 décembre 2014

et nos petits, au milieu des festivités ? ?

Noël, des vacances spéciales, généralement très chargées, assez fatigantes, .. Les parents parlent souvent de ces deux semaines difficiles, de la contrainte que cela représente de faire des achats dans des magasins surpeuplés, avec parfois des routes enneigées, qu'il est agréable mais pénible à la fois d'envisager "toute la journée" (de Noël, du lendemain, du réveillon) chez l'oncle/les beaux-parents/la Belle-soeur/ etc ...c'est vrai, faire la fête et retrouver la famille, le cas échéant, n'est pas de tout repos, il y a tous les préparatifs, puis la journée en elle-même, les grandes tablées..

Mais nos petits bouts, nos bébés, nos pouet-pouet nos enfants, pensons-nous à eux, et à ce que peuvent représenter pour eux ces journées de festivité d'un point de vue émotionnel, sensoriel et physiologique ?


Nos bébés ont besoin de calme, de tranquillité, de repères et d'habitudes.. D'abord souvent leur sommeil va être perturbé, à plus forte raison si les festivités se passent ailleurs...Parfois BB vient de s'endormir dans la voiture et c'est là que l'on est arrivés à destination et qu'on doit le réveiller...On emmène le lit-parapluie mais on sait bien qu'il aura certainement du mal à s'y endormir, dans cette chambre aux murs et aux odeurs inconnus, avec tout ce bruit derrière la porte..On le réveille pour repartir en pleine nuit, certes on fait de notre mieux mais on doit quand même l'habiller, le sortir dans le froid, le poser dans son siège-auto ,l'attacher...
Quant à ses repas, il ne mange pas comme d'habitude, il n'a parfois pas son assiette ni sa chaise, ou alors il doit attendre, il y a beaucoup de monde ou au contraire il est tout seul ...bref que de repères chamboulés...!
Et puis, et puis, surtout, les bébés, tout le monde a envie de les embrasser et les porter ! Ainsi, nombre de parents assistent impuissants au passage de leur bébé de bras en bras, sans que bébé n'ait rien demandé, et puis tous ces bisous de la part de gens qui parfois ont plein de microbes, ou ne se sont pas lavés les mains..!
Certains adultes s'amusent également à donner des aliments absolument pas recommandés pour un BB, un bout de papillote ou de bûche, un bout de charcuterie etc...bref les parents ce jour-là sont généralement dépassés par les évenements et ne peuvent pas avoir les yeux partout !
maternage Noël noel fêtes sommeil fin année enfant bébé besoins portage écharpe fatigueCar en effet, souvent la famille , ce jour là, ( non non je n'ai pas dit la belle-mère) semble avoir particulièrement décidé que "ce bébé n'est pas qu'à ses parents" et qu'ils disposent d'un droit illimité au portage-bisouillage-tripotage-test culinaire. Cela a pour conséquence de voir son bébé "trimballé" de bras en bras, à qui l'on parle à 10 cm du visage, à qui l'on essaie de faire gouter tout et n'importe quoi..en quelque sort votre bébé devient une "attraction"...
Certains parents ont alors la géniale idée de porter bébé en écharpe pour lui épargner un peu tout cela, il est en effet plus difficile de se pencher à 10 cm d'un bébé enveloppé contre son papa ou sa maman et de lui parler avec une voix forte et haut perchée, surtout s'il dort paisiblement..
Mais alors là, avec un peu de (pade)chance, les parents vont en entendre toute la journée, toute la soirée, des vertes et des pas mûres ! Petit florilège : "tu la portes encore??" "si tu la mettais dans son lit elle dormirait mieux" "pourquoi il n'arrête pas de pleurer" "tu devrais lui donner un biscuit ça le calmerait", "un BB n'est pas fait pour être porté tout le temps comme ça" "quand tu la portes nous on n'en profite pas" " si tu veux qu'il dorme t'as qu'à le mettre dans la poussette, c'est fait pour ça" "tu sais qu'il y a des bébés qui sont morts en écharpe !"  ....Je vous fais grâce de toutes les remarques (véridiques) qui fusent dans ces circonstances (fort heureusement, cela ne m'est jamais arrivé !)
Rassurez vous, si vous allaitez vous aurez des remarques aussi genre "tu l'allaites encore" de la part de la belle-soeur/cousine/tante pas vue depuis "longtemps" (ou du cousin aussi délicat qu'un tracteur), "ah bah pourquoi tu ne veux pas qu'on lui donne un peu de gâteau", "quoi tu lui redonnes la têtée ? mais elle a déja bu il y a une heure", "des bébés couvés comme ça ne peuvent plus être indépendants et sociables ensuite" "tu me la passes maintenant ?" etc etc...
Cerise sur le gateau, c'est une période où BB est souvent bien malade, passant d'une rhino à une otite, luttant contre la bronchiolite mais capitulant devant la sortie simultanée de 2 dents !  S'en suit un bébé particulièrement "chouineur", entendez par là un bébé fatigué, qui pleure +, qui a besoin encore + des bras, de calin, de chaleur et de réconfort.. et de repos.
Bref, on se demande où est le plaisir dans ces circonstances là. En + pour peu que votre BB soit un bambin, vous passerez à peu près toute votre soirée à vérifier qu'il n'attrape rien "d'interdit" sur le bord des tables, ni ne se blesse ou s'étrangle avec des objets aussi petits qu' incongrus qui traineront un peu partout (surtout une fois les cadeaux déballés).

Bref...souvent ces journées / soirées sont loin d'être une partie de plaisir (meme pour les parents),BB ressort de ces journées /soirées fatigué, lessivé, et souvent encore plus malade, et  il est peut-etre judicieux de s'interroger sur la véritable nécessité d'y participer. . Après tout, l'an prochain votre BB n'en sera plus un, il aura 12 mois de plus, sera plus resistant (bon ok je n'ai pas dit moins malade), plus "acteur" de la fête aussi...

Bien entendu ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit  : il y a de nombreuses familles où les fêtes se passent très bien, où les adultes sont bienveillants,  où les rythmes de BB sont préservés au mieux et où ils restent bien au chaud contre maman/papa et/ou bien au calme.... Mais si ce n'est pas le cas chez vous, ... pourquoi ne pas déja réfléchir à ce que vous souhaitez l'an prochain ?

Je vous souhaite de bonnes fetes de Nowel (Noel est déja passé, mais on n'est qu'à la moitié des vacances ;-) )



ma page fb de mama'ternante débordée mais passionnée ? c'est ICI :-P



samedi 27 décembre 2014

écharpe Pollora Naledi Rosie

J'ai eu la chance de recevoir cette année une écharpe de la marque Pollora, une marque allemande assez récente, créée par deux monitrices de portage. Livrée dans son petit sac en tissu assorti, mais sans notice, juste un petit flyer.

Les écharpes Pollora existent en 5 tailles, de 3m20 à 5m10.
 Ma Pollora Naledi Rosie mesure 4,70m, c'est une écharpe 100% coton, tissée en jacquard, donc réversible. Le milieu est marqué par une petite étiquette blanche où figure un dessin en forme de coeur, les pointes sont moyennes (25 cm). C’était une édition limitée.
review portage test écharpe pollora naledi rosie babywearing wrap jacquard Je n'avais jamais eu d'écharpe en jacquard et j'étais impatiente et excitée à l'idée de "jouer" avec cet effet de réversibilité.
Visuellement, une belle écharpe, imposante, aux couleurs chatoyantes, une impression de tissage des motifs en relief. 
 D'emblée, au toucher, l'écharpe m'est apparue très différente de ce que j'avais l'habitude de manier. Une écharpe plus dense, plus épaisse, moins glissante sous les doigts, "accrochant" un peu. Je me suis demandée si j'allais réussir à nouer cette écharpe correctement.  Le grammage est de 220 g/m².

review portage test écharpe pollora naledi rosie babywearing wrap jacquard
review portage test écharpe pollora naledi rosie babywearing wrap jacquard  J'ai commencé par un double hamac et là, surprise ! Une écharpe glissant sur elle-même sans difficulté ! J'ai pu ajuster facilement mes réglages, grâce aussi à son élasticité en diagonale bien ressentie.
Mais ce qui m'a le plus étonnée, c'est son confort. Bb koala faisait déjà son poids (env.10,5kg) lorsque j'ai commencé à utiliser ma Pollora, et pourtant, c'est comme si je portais un petit bébé. Une écharpe glissant facilement, pas raide bien que neuve, aucune sensation d’écharpe pas rodée.  Du coup, un bambin facile à installer, un tissu qui s'adapte à la morphologie, un grand confort...et un soutien absolu ! En effet je n'ai jamais eu à déplorer de descente ou d'affaissement de ma crapouille pourtant lourde, le maintien est parfait , même en simple kangourou.
review portage test écharpe pollora naledi rosie babywearing wrap jacquard review portage test écharpe pollora naledi rosie babywearing wrap jacquard Des lors , cette écharpe est devenue l'écharpe des portages longs, entendez des mises au dos effectuées pour endormir un bb koala qui, je le rappelle, ne fait ses siestes que portée. Cette écharpe m'a été bien utile lorsque nous sommes allés voir Papa Clyde à l'hôpital et que je savais que Bb Koala allait forcément avoir sommeil ! Jaime aussi la prendre pour faire de longues promenades avec ma Grande Fille.

Bref une bien agréable surprise que cette écharpe Pollora. Avec le soutien et au confort dont je viens de vous parler, je vous la recommande particulièrement pour vos bambins.

review portage test écharpe pollora naledi rosie babywearing wrap jacquard

 Prochain test détaillé : l'écharpe Lana Rondo

 

pour suivre nos aventures sur Facebook, c'est par là



mardi 23 décembre 2014

petit dessert délicieux pour Noël

tartelettes de Linz tartes recette pâtisserie confiture mûres framboises
Cette année, je n'ai pas (eu) le temps de cuisiner. Ca tombe bien, nous n'avons pas d'invités.
Enfin bref de toute façon, je n'ai pas pu, c'est comme ça, on ne peut pas être au four et au moulin ! (en l'occurence, pas chez moi ces deux derniers jours !)

Je n'en apprécie pas moins pour autant toutes les petites douceurs et autres patisseries que l'on peut faire pour Noël et je partage avec vous ma préférée. Elle fait partie de celles que j'ai faites une année pour mes collègues de bureau qui étaient enchantés de me voir arriver chaque matin les bras pleins de boites remplies.

TARTELETTES DE LINZ, recette autrichienne


Pour environ 48 pièces il vous faudra :
  • 150 g de beurre ramolli
  • 100g de crème fraîche
  • 2 oeufs
  • 100g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 400g de farine
  • 2cc de levure (ou bicarbonate )
  • 450g de confiture de mûres ou de framboises

Préparation 35 min (+ repos pâte 15 min)
Cuisson 20 min
Je ne vous dis pas les calories par pièce sinon vous ne voudrez plus en manger

Mélanger le beurre, la crème fraîche, 1 oeuf entier, 1 blanc, le sucre et le sucre vanillé . Ajouter la farine et la levure tamisées et pétrir. Laisser reposer 15 min au frais et à couvert;
Beurrer la plaque, saupoudrer de farine et étaler les 2/3 de la pâte, à la taille de la plaque. Recouvrir la pâte avec de la confiture. Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante : 160° ).

Fariner le plan de travail, étaler le restant de pâte en un rectangle de 3 mm d'épaisseur. Délayer un jaune d'oeuf avec un peu d'eau et le badigeonner finement avec un pinceau de cuisine. A l'aide d'une roulette, découper des bandes de 1 cm de large, que vous placerez en croisillons, à 3 cm d'intervalle.

Enfourner à mi-hauteur pour environ 15 min. Laisser refroidir, découper ensuite des petits carrés.

Moi généralement je n'en mange que quelques uns, et je congèle le reste, que l'on mange au gré de notre gourmandise dans les mois qui suivent ;-). L'avantage des petits morceaux, c'est qu'on évite le coté écœurant d'une grosse part !

Bon appétit !

(je vais quand même faire des petits sablés colorés demain, il sera encore temps et les pouet-pouet vont m'aider !)

lundi 22 décembre 2014

Croire au Père Noël

Noël..


Cela fait quelques temps que je veux écrire un petit papier sur Noël, ce qu'il représente pour moi, pour nous, pour mes enfants, ce qu'il m'inspire, ce qui compte...


Vacances, un BB Koala qui s'endort sur moi après avoir été séparée de moi tout l'après-midi, des Grands qui jouent tout seuls dans leur chambre car eux, ils étaient sûrs que j'allais revenir, une maison toute rangée par un Papa Clyde généreux et efficace, j'ai donc le temps de me poser devant mon clavier. L'occasion est inespérée.

Je pourrais vous en parler de 1000 façons, les chants de Noël les décorations dans les rues, les petits cadeaux qui s'amoncellent dans les placards, bien planqués, les pensées pour les être chers, les cartes papier que l'on envoie à ceux que l'on aime et qui sont loin, les projets de venue, les idées de repas, le choix de la recette d'une bûche...Je pourrais parler de tout ça mais bien d'autres le font déjà, on ne parle que de ça !

Alors je vais en parler autrement....un angle disons...pas courant, "normand" me direz-vous peut-être à la lecture de cet article ...Et bien non, résolument non, j'espère justement vous montrer que mon avis, ma perception de l'évènement et notre façon de vivre cette "féérie" n'ont rien de paradoxal et d'impossible (puisque nous le vivons !).

En fait, je ne sais pas si vous avez déjà lu ce genre de choses, mais dans l'éducation bienveillante, il est fréquent de lire que faire croire aux enfants que le père Noël existe, "c'est un gros mensonge pas gentil" (je vous la fais courte).
Moi, je suis très embêtée avec cette vision des choses parce que pour une fois, vous aurez compris, je ne la partage pas.. mes enfants (mes deux Grands) ont toujours cru au père Noël et s'en portent très bien... D'ailleurs le fait de ne plus y croire est arrivé récemment, disons l'an dernier pour Grand Fiston, et "c'est en cours" pour ma Grande Fille.

~~ Non, faire croire au Père Noël, ce n'est pas forcément (c'est ce qui m'importe le plus) faire du chantage aux cadeaux. Je hais ce mot "si tu n'es pas sage, le père Noël ne t'apportera pas de cadeaux". Voilà bien des mots que nous n'avons jamais dit à nos pouet-pouet, et nous ne les avons pas insinués non plus ! Le Père Noël passe déposer des cadeaux aux enfants du monde entier dans la nuit du 24 décembre parce qu'il est fort, parce qu'il est gentil, parce qu'il a envie de faire du bien au cœur et à l'âme et faire sourire tous les enfants.
Le Père Noël n'a rien à voir avec les enfants victimes de la guerre, victimes de la faim, les 9000 SDF n'ayant pu recevoir de place en logement d'urgence au mois de novembre, le Père Noël est simplement là pour faire sourire les enfants et leur montrer qu'il sait que chacun d'entre eux existe. Non mon enfant je ne t'ai jamais dit que le Père Noël n'allait pas passer car tu avais crié ou que tu étais partie en boudant dans ta chambre.

Si tu crois au Père Noël c'est à condition que ce soit ...sans condition. 


Bref, faire croire au Père Noël ne veut pas forcément dire que l'enfant aura cette menace au-dessus de la tête. Cela n'est jamais arrivé ici.

  • Non, faire croire au Père Noël, ce n'est pas forcément être une consommatrice (des consommateurs) effrénée, dévalisant les magasins et les supermarchés à s'en péter le caddie (et le dos d’ailleurs) et le porte-monnaie. Mes enfants croient au Père Noël mais savent que posséder beaucoup n'apporte pas + de bonheur. Que la vraie vie réside dans les choses simples, qu'il sera toujours plus agréable de regarder le fond des yeux de son frère, sa mère, la beauté d'un ciel bleu que l'écran d'une console. Croire au Père Noel d'aileurs ne veut pas dire que l'on possède tous les gadgets à la mode, "que tous les enfants ont".  Mes enfants n'ont ni console, ni tablette, et ma Grande a découvert les Barbies le jour où sa cousine lui en a donné une caisse entière.. J'élève mes enfants dans ce concept de décroissance et de simplicité volontaire et ce n'est pas le Père Noël qui m'en empêche.

  • Qui dit Père Noël ne dit pas forcément avalanche de cadeaux et budget explosé : nos enfants connaissent la valeur des choses, que rien n'arrive facilement, qu'il ne suffit pas d'avoir envie (même très fort) de quelque chose pour que cette chose arrive entre vos mains, nos Grands, tout comme ils connaissent très très bien la valeur du désir, l'importance d'attendre, de désirer (je n'aime pas particulièrement Johnny, sauf cette chanson "l'Envie" qui exprime très bien ce que je suis reconnaissante à mes parents de m'avoir inculqué et que nous avons transmis à nos pouet-pouet).

  •  Croire au Père Noël n'empêche pas de s'habiller avec des vêtements exclusivement d'occasion, de connaître les circuits courts (et plus sains) de distribution, de manger des légumes du producteur local, d'être généreux et conscient des circuits alternatifs (prêt, don, recyclage, réutilisation),

  • On peut croire au Père Noël et ne jamais lui avoir passé "commande", simplement envoyé une belle lettre toute gentille qui n'a rien d'un bon de commande mais tout d'une lettre d'amour simple que l'on enverrait...à son papi, remplie de jolis mots, de "bonjour", "stp " et "merci", et de "gros bisous", une petite trace de qui l'on est et ce que l'on aimerait pour jouer.

  •  Croire au Père Noël n'empêche pas non plus de vivre des moments INTENSES et authentiques en famille, à jouer à des jeux de société, faire des balades en bord de champ, ramasser des feuilles ou jouer dans la neige si le temps le permet, parler beaucoup, prendre soin des autres, de sa famille, s'amuser avec un carton, tout simplement

  •  On peut (faire) croire au Père Noël et aimer fabriquer tout un tas de petits objets, ne rater aucun de ces petits événements de l'année (anniversaire, fête, événement joyeux, événement triste) pour faire un dessin, écrire je t'aime, avoir ces petites attentions délicates qui débordent d'amour et de compassion. Fabriquer ses guirlandes de Noël et ses petites décorations, son calendrier de l'Avent..des petits  cadeaux avec ses mains (bon ok pas avec 3 enfants..l'an prochain peut-être !)

  • Mon Grand croyait au Père Noël tout comme il croit (le croit-il vraiment ou pas? peu importe, il a besoin de croire qu'il y croit) qu'il a des pouvoirs magiques qui lui permettent de supporter le monde du collège et la brutalité gratuite des autres
Au nom de quoi l'empêcherais-je de croire à un mythe, à quelque chose qui lui permet de rêver, ou de supporter une situation ?

croire père Noel noël enfant enfance mythe éducation
Alors Oui, c'est vrai, dans MON cas précis, j'ai un petit détail qui grippe un peu la machine de ma vision de Noël...ce sont les bons d'achats du comité d'entreprise, valables dans un supermarché. Je ne vais pas m'en plaindre , ni m'étendre sur le sujet (car cela fera l'objet d'un autre article, très vit). Des bons d'achat que je ne me vois pas ne pas utiliser, mais qui vont complètement contre mon élan naturel à ne rien acheter, ou acheter seulement d'occasion, ou au petit artisan .
Mais même là encore, j'ai trouvé des stratégies pour faire coïncider au mieux cette vision "consumériste" à ma vision "sobriété et authenticité". Mais vraiment, je préfère vous en reparler sur un autre billet.
Une chose est sûre, même ces bons d'achat aux montants faramineux (pour nous justement qui nee sommes pas habitués à dépenser des 1000 et des 100) n'obligent en rien à inonder les enfants de cadeaux et leur dire que Noël, finalement, c'est un max de cadeaux, et rien d'autre. Que l'esprit de Noël se résume à ça, et que le "Père Noël" est là pour ça.

Mon article n'est sûrement pas entier (mais je reste réaliste il est 18h20 j'ai un BB Koala qui dort sur moi, le sein dans la bouche, et je ne sens plus mes bras et je ne sens pas non plus les effluves du repas car je n'ai pas commencé à le préparer). Ce que je veux dire, c'est que Faire croire au Père Noel à son enfant ne signifie pas forcément qu'il va passer commande et qu'il a intéret à se tenir à carreau s'il veut avoir les milliers de cadeaux onéreux qu'il a commandés, le traiter comme un petit "gosse de riche". Ce n'est pas non plus le tenir éloigné de la dureté du monde et du fait qu'ailleurs, certains enfants ne mangent pas à leur faim.

On peut avoir choisi de faire croire au Père Noël pour que l'enfant puisse rêver, soit excité à l'idée d'attendre des cadeaux qu'il a désirés et qui sont les seuls jouets neufs qu'il recevra de toute l'année, (ou qu'il ne recevra pas ! et il n'en sera pas meurtri pour autant) on peut fêter Noël sans se gaver de foie gras et sans recevoir un nouvel écran, on peut vivre tout ça, la preuve, je le vis moi.

Je vous souhaite de très belles fêtes de Noël, que j'espère heureuses et en famille..



ma page facebook de mama'ternante c'est


samedi 20 décembre 2014

Sélection de livres pour décembre

 Ce soir j'ai envie de vous parler de livres..J'aime les livres, j'aime écrire, j'aime lire, j'aime les mots, les histoires qui nous emportent, nous emplissent d'images, d'idées, font voyager nos âmes, nos pensées...
Je suis allée à la médiathèque hier, et cette semaine j'ai beaucoup et longtemps cherché des livres pour mes pouet-pouet pour Noel, alors voilà une petite sélection, sans thématique particulière, si ce n'est quand même l'amour pour nos enfants, leurs émotions, leur cheminement dans la vie, la réponse à leurs questions...
 Je voulais vous parler d'une petite pépite, un livre merveilleux que j'ai emprunté la dernière fois . Je cherchais un livre sur les relations frères/soeurs et même soeur/soeur, car mes deux filles, c'est magique quand je les regarde, et je savais qu'un livre sur ce thème allait plaire à ma Grande.
J'ai alors découvert "Aya et sa petite soeur"...(l'Ecole des loisirs) j'ai fondu rien qu'en voyant la couverture, ce graphisme, cette douceur qui se dégageait, déjà...

Nous avons lu ce livre Grande Fille et moi, bien blotties dans le canapé. Nous avons tourné les pages, dans notre bulle, suivant les aventures d'Aya, petite fille si gentille, qui doit garder sa sœur qui est censée dormir mais qui se réveille et prend la poudre d’escampette tandis qu'Aya lui préparait un petit jeu avec amour...

 Aya a peur, va courir dans les rues, croire plusieurs fois retrouver sa soeur, courir encore et chercher vite pour retrouver sa petite soeur...

Elle la retrouve alors jouant tranquillement dans le bac à sable du parc, là bas, loin loin au bout du lotissement.. Elle court et se jette dans ses bras, émue, heureuse et protectrice...
Ma Grande et moi aussi étions très émues, tant d'amour et pourtant tant de simplicité..

Je vous parle de ce livre et vous en offre les images car il se trouve qu'il n'est plus édité...Autant vous dire que l'exemplaire de la médiathèque est jalousement conservé au magasin et qu'on le manipule avec précaution !


"Il y a une maison dans ma maman", je l'ai vu l'autre jour à la librairie, je l'ai lu...j'aime bien les histoires de femme enceinte, j'aime encore plus les histoires d'enfant face à la grossesse de leur maman..Un petit livre aux illustrations rondes pour préparer votre Grand à l'arrivée de son petit frère ou sa petite soeur.. qui m'a rappelé de bien jolis moment de notre Ainé lorsque la deuxième est née...
Bref, des instants que vous reconnaitrez sûrement vous aussi, quand le Grand parle au bedon ou que Maman mange tout ce qui lui tombe sous la main..;-) (j'ai bien ri, j'aurais dû vous faire une photo de la page !)

Pour les plus grands, je voulais vous parler de la collection "Max et Lili"
Max et Lili sont frère et soeur, et cette collection est très intéressante en ce qu'elle aborde des thèmes difficiles, délicats, pénibles, des situations que l'enfant peut vivre et qu'il peut reconnaitre, certaines très graves, d'autres moins mais tout aussi importantes du haut de leurs 7 ans .Ainsi, ces livres peuvent permettre à l'enfant d'en parler. Ma Grande m'en demande systématiquement lorsque je vais à la médiathèque (ces temps ci j'y vais sans eux, et j'avoue que j'apprécie, je peux vraiment regarder les rayonnages et chercher sans avoir à surveiller BB Koala toutes les 5 secondes) et au titre qu'elle demande, je devine son humeur, ou ce qui la préoccupe. ("Papa et maman se disputent", "Lili est fâchée avec sa copine", ....) Les sujets sont traités intelligemment et avec respect, et il y a des questions adressées à l'enfant à la fin afin de susciter sa réflexion.
Une collection à leur faire connaître, donc, et à utiliser pour amorcer le dialogue ou lancer un sujet ("max et lili se disputent" "ne veulent pas faire leurs devoirs", "max est fou de jeux vidéos" par exemple). Pour les 7/9 ans environ (Grand Fiston de 10 ans ne les lit que brièvement par exemple). Pour ma part, je le vois vraiment comme un baromètre de ses pensées.

Enfin, un livre qui a bien plu à mon Grand alors qu'il ne voulait pas le lire au départ (juste parce que cest moi qui l'avais choisi et pas lui) : Enzo, 11 ans, 6ème 11
Comme il est dit dans ce livre, "on peut bien nous faire visiter le collège en fin de CM2, tant qu'on n'y est pas vraiment, la sixième c'est quand même mystère et Kinder Surprise. " (enfin moi je dirais que c'est plutot la fosse aux lions, ou la jungle, mais cela fera l'objet d'un autre article, je ne suis pas là pour ça ce soir). Si je parle de ce livre, c'est simplement parce que depuis 6 bons mois, Grand Fiston lit tous les livres qui se rapportent à la 6ème, histoire de "démystifier un peu le truc" et comparer, aussi.(tiens, je remarque à l'instant que moi aussi je fais des jeux avec les nombres, comme le titre du bouquin ;-) )  Et je ne peux que vous encourager vivement à faire la même chose avec votre futur collégien.
Quoi qu'il en soit, lorsque je l'ai entendu hier soir dire "que le prof d'histoire géo a dit qu'untel avait un cancer, et que pendant qu'il allait partir à l'hopital, c'est Enzo qui allait être délégué de classe", j'ai  été bien soulagée lorsque mon Grand m'a dit qu'il parlait de ce livre.

Enfin pour clôre ma sélection ce soir, un petit chouchou que mes Grands ont beaucoup lu (même s'ils ne sont jamais partis sans nous) :
Zou s'apprête à partir en colonie de vacances. Il veut à tout prix éviter de faire bébé mais, en même temps, il sait que tous ses bisous quotidiens vont lui manquer : ceux du soir, ceux du matin, ceux pour rien... Ne t'inquiète pas, Zou, disent Papa et Maman, on a une solution. Et les voilà qui confectionnent une énorme provision de bisous. Zou n'aura qu'à ouvrir sa boîte à bisous quand il se sentira seul.

Un livre tout doux et plein de tendresse pour aider notre enfant à supporter l'absence. Ce livre à la couverture souple attend sagement dans un carton que BB Koala soit assez grande pour le lire (ou plutôt pour le comprendre). 

Je vais essayer de vous faire au moins une fois par mois une sélection de petits livres du moment ! En espérant que cela vous plaira et vous donnera des idées. Bonne lecture !

ma page facebook de mama'ternante est


vendredi 19 décembre 2014

la colère du parent


parent colère outils se calmer hurler maman

J'ai accumulé un jour récemment plusieurs petites rancoeurs, frustrations, dû faire face à quelques imprévus et m'occuper d'un BB Koala qui pour une fois n'est pas embêté par son RGO mais a attrapé (encore) une rhino, ce qui la rend grincheuse, chouineuse, et surtout ...fatiguée, et accrochée à moi. Je l'ai portée sur le dos une bonne partie de la journée, et je n'ai pas fait grand chose de ce que je voulais.

Rien de bien ordinaire à tout cela, me direz vous. C'est le quotidien des mamans, c'est souvent vrai.

Mais parfois, tout cela cumulé, cela commence à vous faire monter "la moutarde au nez". Vous avez beau vouloir vous retenir, il arrive que ...que vous vous surpreniez d'un coup à vous entendre crier. Crier pour un petit rien, crier pour la petite goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Un BB qui éteint l'ordinateur pour la 456ème fois depuis qu'elle sait se redresser, pile au moment où vous alliez enfin pouvoir écrire deux trois choses.
Des jouets dispersés partout devant le placard, les 100 cartes du Mémory Junior étalées sur le parquet. Votre BB qui joue inlassablement avec la chasse d'eau qu'elle sait tirer depuis hier .
Un objet cassé auquel vous teniez...

Les raisons de sentir la colère monter et jaillir (ou pas) sont multiples, et il est bon de ne pas la laisser exploser sur l'enfant. Pour autant, cela ne signifie pas que l'on n'ait pas le droit de la ressentir, ni de l'exprimer. Simplement, il y a des façons plus respectueuses de le faire, qui prennent en compte l'enfant tout en prenant en compte votre état, et qui permettent d'éviter que l'ambiance familiale ne tourne à la sinistrose ou au conflit.

Voilà des petites idées pour évacuer votre colère sans tout casser ni hurler à 150 décibels :


L'idéal est de pouvoir s'isoler. 

 Quelques minutes, quelques instants, seule, dehors par exemple. Bien entendu pour cela, il vaut mieux que l'autre parent (ou un adulte ) soit présent pour gérer les enfants.
Pouvoir faire un time-out, un temps mort immédiatement est un excellent réconfortant. Il permet de faire retomber la pression et d'assagir cette tempête qui nous a envahi, tout en évitant de dire aux enfants (ou à son conjoint car l'on peut être aussi en colère avec son conjoint) des paroles que l'on regretterait. Une façon de "tourner sa langue 7 fois dans sa bouche", en quelques sortes. Mais dans notre intérêt, et dans celui de toute la maisonnée.

Pouvoir faire sortir cette colère .

Toujours en étant partie s'isoler, il peut être salutaire de laisser sortir ce qui nous met en rage, de hurler, de crier, de taper dans un coussin, sur son matelas, ...Parfois il faut que cela sorte furieusement pour mieux retomber.

Ne pas s'en vouloir .

J'y reviendrai plus longuement dans d'autres articles, mais il faut bien comprendre que la colère est une émotion. De ce fait, elle a le droit d'exister et ne doit pas être reniée sous peine d'etre décuplée le jour où elle n'aura d'autre choix que de sortir.
La colère est une émotion, comme la peine, la tristesse, la déception, et vous n'avez pas à vous en vouloir de la ressentir. La vie n'est un long fleuve tranquille pour personne et l'on subit chaque jour des tracas. Il est illusoire de penser ou prétendre que cela ne nous affecte pas et que rien ne nous déçoit.

Changer d'activité.

  Pour certains, ce sera mettre un morceau de musique, pour d'autres lire un poème, ..danser sur une musique entrainante, ou diablement rythmée ! Trouver un morceau qui peut nous accompagner lorsque la moutarde nous monte au nez et qu'on va exploser et l'écouter jusqu'à ce que l'on sente la colère redescendre est très agréable. J'ai remarqué que je n'ai jamais mieux fait le ménage et briqué ma maison que lorsque je sens la furie m'envahir et que je veux la canaliser. Astiquer, nettoyer ma cuisine de fond en comble me permet de faire redescendre la pression tout en passant mes nerfs !

Verbaliser.

Une fois que le plus gros de la colère est passé, vous avez tout à fait le droit (et c'est même fortement recommandé) de Dire avec des mots ce que vous ressentez. Quelle situation s'est produite, et pourquoi elle vous a autant affectée. Par exemple, l'autre jour mes enfants (et j'ignore lequel) ont cassé un petit bibelot auquel je tenais beaucoup : c'était le dernier d'une collection que j'avais reçu par ma marraine à l'âge de 14 ans. J'ai senti beaucoup de déception et de rancune, certes. Mais j'ai aussi expliqué à mes enfants que cela me mettait très en colère car j'y tenais et que maintenant, je n'avais plus aucun de ces petits objets qui étaient pour moi des souvenirs. 


Exprimer à votre conjoint ce que vous ressentez.

Il est important et rassurant de savoir que vous pouvez compter sur lui. Si c'est lui la source de votre colère, il est assez grand pour entendre ce qui vous met dans cet état . Si ce sont vos enfants, pour vous aider à trouver une solution satisfaisante, ou prendre le relais. Si c'est autre chose, pour vous écouter et vous aider à trouver des solutions.

J'ai écrit cet article car je me suis entendue crier sur BB Koala quand elle a éteint l'ordinateur alors qu'elle l'avait déjà éteint 5 minutes avant. J'ai crié et ça ne m'a pas plu. Elle n'a pas fait exprès mais j'ai crié.

Je me suis alors excusée. Je lui ai dit que je savais qu'elle ne l'avait pas fait exprès. Je l'ai aussi répété plusieurs fois dans ma tête car même si je le sais bien, j'ai quelques instants oublié.
J'ai lâché mon ordi (ça tombait bien puisqu'il était éteint) et je me suis assise à coté de BB Koala sur le canapé. Je me suis dit que me monter dessus et m’empêcher de voir l'écran , c'était aussi sa façon à elle de me dire "maman, donne moi de ton temps. Regarde moi, sois vraiment AVEC moi". On a lu un petit livre, je lui ai consacré quelques minutes. Exclusivement. Un câlin, des mots doux, une promenade dans la maison et ce qu'elle avait envie de me montrer. On a rechargé nos batteries.

Voilà pour aujourd'hui. Je vous parlerai dans un autre article de toute la suite à donner à cette colère. Tout ce qu'il y a "derrière". C'est ce côté immergé de l'iceberg de loin le plus important, le plus "dangereux" aussi.
La colère n'est pas que tracas du quotidien, petits imprévus et grains de sables dans les rouages.
La colère fait aussi écho à nos blessures, à l'enfant que l'on était, à ce que l'on n'a pas pu faire, ou pas pu dire, la colère c'est souvent celle que l'on n'a jamais eu le droit d'exprimer car cela ne se faisait pas ou parce qu'on vous appelait "l'enfant-sage". Celle que l'on a ressenti après avoir reçu des fessées, des tapes, après avoir entendu crier.
Ce deuxième article vous aidera à "réparer" les choses si vous n'avez pas pu retenir votre colère, si vous vous êtes défoulé(e)s) sur votre enfant.

Je vous reparlerai de tout cela. Mais pour l'instant BB Koala s'est endormie sur mon sein et je vais la contempler, quelques minutes. Car elle est mon bonheur, tout comme son Grand Frère et sa Grande Soeur, et cette famille que j'ai construite et pour laquelle je souhaite l'harmonie, le respect. 

Suivez-moi sur facebook


mardi 16 décembre 2014

ça porte, ça roule, c'est Kangooroule !

kangooroule juste truc logo portage boutique itinérante interview
Quand on est dans le monde du portage, on fait de chouettes rencontres. C'est au tout début de mon aventure de blogueuse "J'voudrais juste dire un truc" que Julie et moi nous sommes "rencontrées" sur Facebook, et c'est avec plaisir que 3 mois après, je l'ai interviewée pour qu'elle nous parle un peu plus de leur projet - insolite et dynamique- destiné à promouvoir le portage. Rencontre avec des parents passionnés !

 Qui êtes-vous ?

Nous sommes une petite famille, Enorha 15 mois, 6 dents et plein de cheveux, Ronan 31 ans, contrôleur réseau chez Bouygues Télécom, bûcheron à ses heures perdues et papa porteur depuis le début, et Julie 28 ans, animatrice scientifique et depuis 15 mois maman à plein temps, porteuse aussi depuis le début.
Nous vivons depuis maintenant 6 ans en région parisienne, à Orsay plus précisément.

"Kangooroule", c'est quoi ?

Kangooroule c'est une envie de liberté, de voyager, et de partager notre passion pour le portage avec les parents de la France entière.

C'est une boutique dédiée au portage des bébés ainsi que des cours de portage (nous sommes tous deux moniteurs) que nous proposerons aux parents que nous rencontrerons.

C'est aussi l'envie de créer un réseau de parents porteurs, afin d'échanger et de se rencontrer.

Votre date de départ est-elle fixée ? qu'y a-t-il à organiser encore avant ?

Nous pensons pouvoir partir en début d'année 2015.
Le plus difficile a été de trouver notre maison roulante, nous avons dû aller la chercher à Brest ! Maintenant que nous avons notre camping-car, il nous reste à déstocker ce que nous ne gardons pas dans notre appartement (pas facile quand on accumule depuis 6 ans). Il faut aussi que Ronan démissionne, que nous arrangions le camping-car pour y vivre à l'année et qu'il soit le plus autonome possible, et prendre des contacts pour notre voyage.
Le reste se fera pendant le voyage.

kangooroule portage interview boutique itinérante projet voyage camping-car voyageCela a t-t-il été facile de mettre entre parenthèse vos vies professionnelles respectives, comment avez vous fait (congé sabbatique, démission etc)

En fait cela a été plutôt facile car l'endroit où travaille Ronan devait licencier du personnel, ça a été le déclic pour nous, on voulait en profiter pour partir et créer quelque chose !
De plus nous voulions quitter la région parisienne depuis quelques années, c'était l'occasion !

Votre itinéraire est-il établi, avez vous prévu le tour de France ?

Pour le moment pas du tout, nous avons envie de créer cet itinéraire avec les gens qui nous attendent (ceux qui nous suivent sur notre page facebook par exemple).
Je pense que l'on va aussi s'adapter par rapport aux évènements comme des foires, des festivals, des marchés auxquels nous voudrions participer, tout cela va nous aider à avoir un chemin de départ, après nous nous laisserons porter par le hasard du voyage !

Comment allez vous vous organiser ? (x jours ou semaines dans une ville ?)

A la base nous pensions rester 1 mois dans chaque région, ce qui nous paraît une bonne durée moyenne.
Mais nous ne sommes pas figés, bien au contraire ! Ce qui est génial c'est que nous serons très libres dans nos mouvements, grâce au camping-car nous pourrons aller relativement partout, si un groupe de parents souhaite que nous venions leur présenter nos produits nous pourrons venir assez vite !

Allez vous vendre des produits de portage ? Si oui, lesquels ?

Oui nous ferons de la vente, pour le moment notre catalogue contient des produits de nos marques préférées : Je porte mon BB, Zoli, Babylegs et Ling ling d'amour.
Le but est de proposer des produits que nous utilisons et aimons : nous aurons en permanence un stock avec nous et ce que nous n'aurons pas pourra être commandé sur notre site (qui est en ce moment en construction). Le site contiendra aussi des photos et des vidéos de notre voyage, des astuces concernant la vie à 3 dans un camping-car et d'autres choses encore !
En ce qui concerne les lieux de vente nous serons sur les marchés, sur la voie publique si on nous l'autorise ainsi que chez des particuliers pour des réunions "portage-papotage-démonstration" avec ventes si les participants le souhaitent.

Pouvez vous nous parler de votre (vos !) formation(s) de portage ?

En ce qui concerne nos formations de portage, nous avons décidé de les faire autant que possible ensemble, parce que nous sommes persuadés que le portage par les papas recèle des particularités que seuls eux peuvent ressentir et partager avec d'autres papas, et parce que plus on est formés, mieux on saura répondre aux (nombreuses) demandes des parents.
Nous avons eu la très grande chance de suivre la formation de Marianne pour Porter, simplement à Brest et j'ai suivi (Julie) la formation de l'Ecole à porter avec Keren et Anne.
Grâce à ces deux formations, nous avons pu nourrir un peu plus notre projet et rencontrer de très chouettes personnes qui nous suivent et nous soutiennent.

Avez vous des supports de com', des contacts locaux qui vont parler de vous, un réseau, des mono qui vont vous "héberger"  ?

Pour ce qui est des supports de communication nous venons de faire faire notre logo par la talentueuse illustratrice Korrig'Anne qui a réussi à magnifiquement nous représenter. Nous comptons d'ailleurs en faire un vinyle que nous collerons sur notre camping-car !


Nous avons quelques contacts locaux oui, des monitrices de portage intéressées par notre projet par exemple et qui sont d'accord pour nous relayer, nous allons contacter les mairies aussi pour leur expliquer notre possible venue ainsi que les associations existantes afin de discuter d'un possible partenariat.
Nous aurons aussi l'immense chance d'être relayés par des marques de portage ce qui nous sera d'un grand soutien !
Le réseau se construit petit à petit, notamment grâce à notre page Facebook où ceux qui le souhaitent peuvent nous suivre, et cela nous permet de communiquer avec eux et ça c'est p
plutôt génial !
~~~~~~
Merci Julie ! Voilà, une rencontre sympathique, une rencontre que j'ai envie de concrétiser, j'espère qu'ils feront un crochet par chez moi et en attendant, pour tout savoir de leur périple, et suivre en direct leur départ et leurs aventures, allez sans tarder visiter leur page Facebook et vous abonner pour ne rien manquer ! 
(Bon et allez Julie, juste entre toi et moi, tu peux me le dire : tu joues vraiment du Ukulélé ?)

ma page Facebook de mama'ternante passionnée et débordée, c'est ICI


lundi 15 décembre 2014

Petit Abécédaire tendre et (légèrement) instructif sur l'allaitement

L'allaitement, c'est LA plus grande aventure de ma vie de Maman. La plus belle, la plus forte, celle dont je suis le plus fière. Celle dont , paradoxalement, je n'arrive pas souvent à parler, parce que c'est si fort et si intime à la fois. Alors j'ai eu envie d'en parler d'une autre façon. Petit ABCdaire de l'allaitement, pour celles qui allaitent, pour celles qui n'allaitent pas, 


(petit message en début d'article pour celles et ceux qui n'auront pas le courage de lire jusqu'à la fin (vous ne direz pas que je vous ai pas prévenus ;-) ) MERCIII d'aller sur la page d'accueil de mon blog, à droite en haut, remplir mon mini-sondage sur l'allaitement sioupléé (promis c'est simple : oui/non et pourquoi), c'est l'occasion !)

allaitement abécédaire ABC avantages histoire allaiter maternageA comme Amour, bien entendu. Il y a tant d'amour dans ce geste, dans cet acte. L'amour qui réunit la mère et son enfant...l'amour d'une famille, d'un père, d'un mari.
Abandon, car le BB s'abandonne dans les bras et contre le sein de sa maman, il a confiance et se délecte....c'est magique, cet état de sérénité.
Attachement ..L'allaitement peut vraiment permettre de restaurer un lien d'attachement qui n'a pu se faire avant, ou qui était en péril, ou qui avait été égratigné...Par exemple , pour moi, même si je voulais allaiter, j'ai senti que c'était devenu indispensable après avoir eu ma césarienne : il FALLAIT que j'allaite pour "compenser" cette naissance que je n'avais pas pu maitriser.
Adapté : le lait maternel est toujours adapté aux besoins de l'enfant. Saviez vous que non seulement il change de composition au cours de la journée, mais aussi au cours de la même tétée ? D'abord riche en sucre et en eau au début de la tétée, il devient de plus en plus gras en fin de tétée.

allaitement abécédaire allaiter bébé bambin avantages B comme Bambin, car une maman peut très bien continuer à allaiter son BB qui grandit. Car il n'y a pas de limite légale ni conventionnelle, la seule limite étant celle que maman et enfant veulent se fixer.
B comme Bulle, car le moment où le BB tète est souvent celui où l'on se retrouve dans notre bulle, lui et nous. Un instant de grâce, qui échappe au temps. Un instant où l'on se pose, où il n'y a que lui et nous.

C comme Câlin.. donner la tétée, c'est faire un gros câlin à son enfant et d'ailleurs, notre BB très rapidement nous fait plein de câlins aussi en tétant, il nous caresse la poitrine, le cou, les cheveux, nous regarde au fond des yeux, nous sourit..
C c'est aussi Calories, car le lait maternel est très nourrissant et fait formidablement grandir et grossir nos Bébés !
tétée accueil allaitement colostrum maternage maternité Je ne peux pas oublier non plus le Colostrum....cet or liquide ! Même si vous ne voulez pas allaiter, vous pouvez envisager de donner la "tétée de bienvenue", la "tétée d'accueil", afin que BB boive ce premier "lait" riche en protéines, en molécules anti-infectieuses et anti-oxydantes, en anticorps, pour lui donner le meilleur départ dans la vie et l'aider à passer de la vie intra-utérine et stérile à la vie extra-utérine pleine de microbes !
Et le co-dodo... Dormir avec son BB n'est pas une obligation mais le fait est que cela favorise l'allaitement, le facilite, aide à mieux dormir (le rythme de sommeil de Maman se calant sur celui de BB), et pour ma part, on ADORE et pour rien au monde je n'aurais fait autrement !
D : le lait de maman est un délice pour BB (y avez vous déjà gouté, vous , adultes ? moi cela m'est arrivé, il est toujours sucré ;-) ) Souvent des enfants qui ont été allaités et/ou qui ont un petit frère allaité à la maison demandent à goûter le lait (voire à téter) . Le lait maternel est aussi particulièrement digeste, le lait maternel se digérant plus vite et plus facilement que les préparations industrielle, ce qui est particulièrement intéressant pour les soucis intestinaux ou les BB RGO, par exemple (des études ont démontré que le contenu gastrique a un PH moins acide après ingestion de lait maternel que de lait industriel). Comment ne pas parler des dents enfin ? "tu l'allaites toujours maintenant qu'il a des dents" entend-on souvent. Les petites quenottes peuvent mordre, c'est vrai. Mais ce n'est pas le cas de tous les Bébés, et ce n'est pas quelque chose qui dure non plus. Certainement pas une raison d'arrêter d'allaiter en tout cas.

E comme écharpe : vous pouvez tout à fait porter et allaiter en même temps, que ce soit en sling ou en écharpe, ...Cela m'est arrivé rarement (car la portant du matin au soir pour son RGO , je profitais au contraire des moments de tétée pour la sortir de l'écharpe et me coucher avec elle ou m'asseoir dans le canapé, cela soulageait un peu mon dos et mes muscles....). Voici une petite vidéo explicative de Bébé se porte bien pour vous aider :

Comment ne pas parler de l'Endormissement... Rares sont les bébés qui ne s'endorment pas au sein et que l'on contemple le visage serein, la goutte de lait qui perle au coin des lèvres... Un BB repu qui dort paisiblement est encore plus beau à regarder ! <3

F comme fusion(nels), l'allaitement permet à maman et BB d’être encore + fusionnels, cette fusion, cette proximité tellement indispensable à BB pour bien démarrer dans la vie, prendre confiance, avoir une base "sécure", et bien grandir. Mais F comme Facile et Faciliter, car il est si facile d'allaiter et que cela facilite tellement les choses !
J'aime aussi F comme Femme, car pour moi ce n'est pas du tout antinomique contrairement à ce que certains mouvements prétendent. Être femme et être mère c'est compatible , se sentir femme et allaiter, aussi !
F comme Famille, car si l'allaitement ne peut être réalisé que par la maman, il implique par contre toute la famille, ne laissant indifférent ni le conjoint, ni les autres enfants s'il y en a .
G comme...gourmand et gourmandise, glouton ! Notre lait est un vrai régal pour bébé, et certains boivent comme des goulus, très très vite et fort, on les entend déglutir et on se demande comment ils font pour boire autant hi hi.
G comme Galactée, une association lyonnaise de soutien et d'information sur l'allaitement qui organise des réunions et vous répond par téléphone. 
H..comme Harmonie : "qualité d'un ensemble qui résulte de l'accord de ses parties ou de ses éléments et de leur adaptation à une fin" . En gros, BB et maman, et tout autour, sont en accord dans ce qu'ils font, et dans le but qu'ils poursuivent. Vouii !
I comme idéal, je trouve que l'allaitement, c'est la solution idéale, parce que naturelle, pratique, adaptée...parfaite quoi ! L'allaitement, c'est aussi écouter et suivre son instinct. .. Faire confiance à la nature. Illimité car l'allaitement n'a pas une date de "fin " imposée ou édictée et que c'est au couple maman-bébé de décider de sa "limite" ;-). Info-allaitement est aussi le nom de plusieurs associations départementales à même de vous aider en proposant elles -aussi des réunions et des permanences téléphoniques.
J : L'allaitement est une joie ! Et dès qu'il grandit, votre BB joue rapidement en tétant, il va faire de la gym
K comme.. Koala. BB Koala qui me grimpe dessus dès que je suis assise, et qui demande alors systématiquement à téter. N'en parlons pas si je suis allongée : elle n'a jamais passé plus d'une minute sur moi au lit sans demander à tétér. Les bébés allaités enfouissent leur petit museau dans votre poitrine (ou celle d'une amie/mamie/tatie) dès qu'ils la sentent tout près de leur visage.
L c'est la Leche League, association de soutien à l'allaitement que l'on ne présente plus ! (petit article sur une de leurs réunions) L comme libre, parce qu'allaiter, on dit que ça rend esclave mais c'est le contraire, quand on allaite on est libre, on n'a pas à se soucier d'emporter des biberons, de l'eau, de la poudre, on a tout sur soi, et tout est prêt ! Et aussi L pour lit, car pour ma part, je ne compte plus le nombre de tétées faites au lit, BB et moi allongés, c'est confortable, c'est apaisant ..idéal la nuit ;-)
Meilleur, quoi qu'on en dise et sans vouloir du tout critiquer les mamans qui donnent le biberon, ...le lait maternel est ce qu'il y a de meilleur pour BB ! Sa composition est parfaite, parfaitement adaptée. Il sera imité, mais jamais égalé. L'allaitement est également merveilleux et m'a permis de me sentir pleinement Maman, en allaitant, je me sens une "bonne maman", maternante. Enfin,  BB et nous sommes des mammifères... ..
N ...pour qui la Nature a tout prévu !
O parce que j'offre ce cadeau à mon BB pour sa santé, pour sa vie, ...et qu'il reconnait dès sa naissance l'odeur du sein vers lequel il va instinctivement ramper et contre lequel il se blottira ensuite chaque fois..
P comme père.. Vous le savez, mon Homme est un papa en or, convaincu des bienfaits de l'allaitement et un soutien inébranlable (mon article sur les papas et l'allaitement ici). Et parce qu'un père peut tout à fait prendre sa place si sa femme allaite, il existe tant d'autres façons de paterner, d'être présent et aimant avec son BB.. P comme Passion ! Allaiter me passionne , me prend aux tripes, m'est nécessaire et m'émerveille ! L'allaitement, c'est pratique, c'est pur, c'est du partage (en famille, avec d'autres enfants, un partage de valeurs, un partage de la maternité)
Q Le lait et ses qualités nutritionnelles sont édifiants. Vous ne trouverez pas de produit plus parfait, et en plus le lait maternel peut avoir plein d'autres usages (lavage de nez, cicatrisation de petites plaies, érythème fessier, etc)
R...Allaiter c'est vouloir respecter les rythmes naturels de BB... Le meilleur moyen d'avoir un allaitement sans souci est de ne pas se baser sur d'autre rythme que celui de son enfant : ne pas compter les durées, ne pas compter le nombre de tétées, mais simplement lui donner à la demande. Quand il en a envie = quand il en a besoin.
S. Que la définition soit biologique ou plus psychologique, on peut dire que dans l'allaitement, Maman et BB sont en symbiose. J'aime ce mot tellement fort, décrivant deux êtres qui ne peuvent pas être séparés. Et puis chez nous il y a soeur, parce que Grande Soeur "sait plein de choses", parce que pour elle c'est important que sa petite soeur puisse téter quand elle en a besoin, qu'elle n'aime pas la voir pleurer, qu'elle sait qu'allaiter console tout ou presque, et que cette Grande Soeur veut allaiter plus tard, comme Maman.
Trésor... Allaiter est un trésor, un cadeau qui brille, dont la valeur est immense et incommensurable. C'est aussi pour moi la transmission de certaines valeurs , une vision de la vie et de la parentalité, la maternité à mes 3 enfants.
U Partout dans le monde des femmes allaitent..l'allaitement est universel, et pourtant à chaque fois c'est tout de même une histoire unique : 1 enfant= 1 allaitement, il y a plein de choses semblables mais aussi beaucoup de détails et de réactions différents.. J'ai écrit 3 histoires d'allaitement , les nôtres, les miennes.
V L'allaitement peut réussir après bien des obstacles, des échecs, des moments de découragement, des épreuves douloureuses, et constituer une véritable victoire ! Je pense à ces mamans qui ont adopté et réussi à allaiter leur BB du bout du monde, je pense à cette prématurée dont la maman a tiré son lait jour après jour pendant des semaines pour la nourrir par sonde et qui un jour a enfin pu venir sur la poitrine de sa maman et têter pour de vrai, je pense à toutes ces femmes à qui l'on a dit qu'elles ne pourraient pas allaiter et qui se sont acharnées, avec un DAL par exemple, et qui ont réussi....bravo !
Wagon.. Non ce n'est pas uniquement pour laisser la case sans mot que j'ai choisi wagon, mais pour illustrer qu'avec l'allaitement, tout étant simple, on peut nourrir son bébé partout, en avion, en train, on a tout sur soi !
Photo
merci Blog de Zhom !
X...ouille le sujet qui fâche, car mon mot c'est bien "X" ! Ce qui est scandaleux, c'est que l'on trouve scandaleux une femme qui "ose " montrer ses seins pour allaiter (nourrir !!) son enfant en public alors que le vrai scandale est celui de la bimbo star qui montre ses fesses et que l'on voit affichée partout ! Ce qui est obscène, ce n'est pas telle ou telle actrice ou mannequin postant sur Instagram une photo d'elle allaitant, mais bien les "chanteuses" qui n'ont trouvé d'autre moyen pour faire parler d'elles que de simuler des pratiques sexuelles sur scène ou poser quasiment nues sur des photos. BB Koala a 19 mois et quand je suis dehors, je ressens une gêne nouvelle si je dois l'allaiter "en public". Et j'ai honte d'être gênée. Honte et colère se mêlent car je ne devrais pas ressentir cela ! Je ne fais rien de mal, je n'ai jamais "montré " mes seins, j'allaite et je suis discrète, le seul bout de mon sein qui sort du t-shirt est celui qui est dans la bouche de mon BB et donc on ne voit rien, pourtant je suis gênée et j'ai honte de me demander si je dois aller dans les toilettes ou attendre d'être dans la voiture. Ce n'est pas normal d'envisager son allaitement comme ça . Allaiter n'a rien d'obscène, allaiter n'a rien de scandaleux, allaiter ce n'est pas "montrer ses seins" et quand bien même, expliquez moi !
Y...heureusement que la lettre X n'est pas la dernière de l'alphabet car ça serait bien dommage de finir sur ce coup de gueule. Je ne sais pas vous, mais moi, mes BB allaités, avant la diversification, leurs belles selles jaune d'or sentaient le yaourt ! ça sentait super bon, j'aimais bien moi, rien à voir avec le caca ! (en +, cette belle couleur vive...oui bon  je sais, faut être maman allaitante pour comprendre que je m'extasie comme ça sur du caca)
ZEN.... au bout de 3 enfants, 3 allaitements, je suis zen par rapport à tout cela, nourrir ainsi mes BB m'a toujours apparu simple et naturel, mais je suis complètement zen aujourd'hui dans cette attitude, je sais que je lui donne le meilleur, je sais que cela me correspond vraiment, entièrement, je ne me pose pas de questions, cela m'est aussi naturel que nécessaire...

Voilà je suis désolée pour en avoir écrit autant....et encore je n'ai pas écrit la moitié des mots qui me sont venus (je n'allais pas faire un vrai livre quand même !) 
J'aime tellement parler d'allaitement que j'avais envie de vous livrer quelques mots, pour certaines vous les partagerez, pour d'autres vous les découvrirez...
L'allaitement est vraiment une histoire de famille...Si je vous dis que ma Grande Fille a voulu à tout prix faire cet abécédaire avec moi, notant sur un cahier les mots qui lui venaient spontanément et passionnément, ainsi que ceux de Papa Clyde, de la partie lui aussi <3

Et vous, quels sont vos mots favoris, quel est votre Abécédaire à vous ? Allez, dites moi en commentaire SVP <3