jeudi 29 octobre 2015

Déguisement(s) simple et économique pour Halloween

Halloween, ce n'est pas trop mon truc. On  ne le fête jamais particulièrement. Les trucs d'horreur, se faire peur, jouer à qui sera le plus moche, non merci. Par contre, c'est l'occasion, comme tant d'autres, de fabriquer de petits objets , de faire du découpage, coloriage, peinture pliage, et ça je suis toujours preneuse.

Cette année surtout, il y a une rencontre au RAM où même mes grands (surtout mes grands) sont conviés donc cette année, il nous fallait un déguisement. Courant après le temps je ne savais pas trop comment faire,  je ne voulais :
  • ni y passer beaucoup de temps
  • ni dépenser des 1000 et des 100 en fournitures
  • ni acheter un déguisement tout prêt (mais ça vous l'avez deviné !)

Tandis que je me questionnais j'ai un peu farfouillé et j'ai découvert une vidéo sympa avec 5 idées simples :

 J'ai pensé m'en inspirer car j'aime les idées simples et très économiques mais je me suis dit qu'avec BB koala, le papier toilette, fallait laisser tomber, et le fantôme, elle ne le garderait jamais sur la tête.

Et puis je suis tombée sur une publi de Kitouchy, une maman de 3 loulous comme moi, blogueuse comme moi, et quand j'ai vu "toile d'araignée rapide et sans couture" je me suis dit : c'est pour moi !!!
Bon, je pense que ses déguisements sont mieux réussis que les miens mais ce n'est pas grave, on fait comme on peut !


J'ai donc fabriqué une sorte de poncho toile d'araignée pour BB Koala.
Normalement  c'est une cape, mais je me suis dit aussi que BB koala ne la garderait pas et l'enlèverait au bout de 2 min, donc version poncho qui s'enfile par la tête c'était + sûr. En plus, la version ruban autour du cou pour un bambin, cela ne m'inspirait pas trop.

J'ai aussi choisi de la faire en orange, juste parce que le noir je trouve que ça ne se voit pas super bien

juste 1 truc halloween déguisement sans couture polaire fabriquer DIYJ'ai acheté de la polaire pour presque rien au magasin et j'ai fait ça dimanche dernier
Sans couture, juste couper, découper, ce fut très rapide.
J'ai aussi fait un col pour renforcer l'encolure et tenir bien chaud à BB Koala.


Grosso modo, il s'agissait de plier le tissu en 4 pour couper l'arrondi.

Puis de le réouvrir en 2 pour :
    juste 1 truc halloween déguisement sans couture polaire fabriquer DIY
  • couper l'encolure
  • tracer les formes de la toile
  • évider aux ciseaux
juste 1 truc halloween déguisement sans couture polaire fabriquer DIY Je rajouterai une photo de la toile portée !



juste 1 truc halloween déguisement sans couture polaire fabriquer DIY

 J'en ai même fait une pour moi (en noir cette fois ; mais en digne Moi, j'ai oublié de faire les formes sur le bord) !
Et rendons à César ce qui lui appartient, le tuto complet et original dont je me suis inspirée est ici.

Retrouvez-moi sur Facebook


La couverture de portage Lucky

L'hiver arrive (il va, il vient) et avec lui la question de savoir comment s'habiller pour sortir en portant bébé. Si porter son bébé par temps froid est une idée remarquable, et même parfaite, il n'en reste pas moins qu'il faut se couvrir assez, bébé et soi. Et pour cela, différentes solutions existent.

Après vous avoir montré l'hiver dernier la veste de portage, je vous présente aujourd'hui la couverture de portage, précisément la couverture Lucky 3 en 1.

J'en avais entendu beaucoup beaucoup parler et je suis ravie de pouvoir enfin la tester.

A quoi sert une couverture de portage ?

Une couverture de portage, c'est l'avantage de pouvoir conserver son manteau d'hiver habituel (ou fétiche). L'exemple typique, c'est la maman qui porte régulièrement (pour ne pas dire intensivement) et qui a investi dans une veste/manteau de portage, mais le papa qui porte de temps en temps, qui n'a pas voulu/pu acheter de veste de portage et qui se retrouve à porter son bébé dehors sans pouvoir fermer son blouson sur bébé.
Une couverture de portage, c'est pouvoir conserver son blouson habituel puisque c'est la couverture qui va protéger bébé, le tenir au chaud .Plutôt qu'un empiètement (dénommé "insert" dans la mode du portage) c'est la couverture qui va faire la liaison entre les deux pans de votre veste, c'est elle qui va recouvrir votre bébé.

La couverture Lucky permet un portage ventral et dorsal, de la naissance à 3 ans.

couverture portage lucky 3 en 1 hiver froid manteau porter test review juste truc

La couverture Lucky me faisait de l'oeil depuis longtemps car elle paraît toute moelleuse. A la réception du paquet, mon impression a été confirmée : un vrai nid douillet !

Cette couverture permet de porter en inter-saison, par temps froid et par temps très froid. Elle est composée de deux matières :

  • du duvet pour l'intérieur
Aaaah....cette matière ! incroyablement douce, moelleuse, un duvet très doux comme du minkee ou de la "douillette", un régal pour la peau. En fait, on a envie de se blottir dedans !
La matière a l'avantage de retenir la chaleur tout en absorbant l'humidité, elle est très légère et aérée. Elle tient très chaud tout en étant ultra douce et fluide : si vous serrez très fort le tissu et relâchez, il reprend sa forme initiale sans être froissé. Je suis complètement fan de ce tissu que l'on aime utiliser pour nos bébés tant il est moelleux.

  • du polyester pour l'extérieur :
couverture portage lucky 3 en 1 porter froid hiver duvet chaud
c'est une matière très légère et adaptée au temps d'hiver. A la manière du sac de couchage, il est imperméable et glissant, ce qui rend le nettoyage de la couverture très pratique : si vous faites une tache, un coup d'éponge et c'est parti ! Et cela sèche très vite.

Sa forme générale est bien pensée :


 Elle est élastiquée sur le bas, afin de recouvrir parfaitement et largement les jambes de bébé. L'air ne passe pas, tout est bien enveloppé, c'est le gros avantage de cette couverture de portage. Cela lui confère également son côté "cocon" et "nid douillet".

Les jambes sont en partie préformées ce qui permet une meilleure répartition de la chaleur et évite trop d'encombrement.


taille minimale, sur mid-taï LLA
Elle est réglable en hauteur grâce à deux cordons équipés de stop-cordons qui réduisent considérablement la longueur totale. C'est ainsi que la couverture Lucky peut convenir aussi bien dès la naissance de bébé qu'à l'âge de 3 ans (pour vous donner une idée, il y a encore de la marge avec BB Koala qui mesure déjà 93 cm).
Je précise au cas où mes photos vous feraient douter : le réglage taille minimale / taille maximale ne dépend en aucun cas du porte-bébé utilisé mais seulement du gabarit de votre bébé !
couverture portage lucky porter bébé chaud hiver manteau veste
taille maxi avec Boba 4G

La capuche s'adapte aussi à l'évolution du gabarit de bébé : elle est réglable en largeur grâce à un cordon qui se rétrécit derrière la nuque
et réglable en "longueur" (autour du visage ) pour bien tenir , grâce à des cordons situes de chaque côté.
Quand la capuche n'est pas util(isé)e, elle peut être retournée et posée sur les épaules, on voit alors le motif étoilé, du plus bel effet.

 Il y a à l'extérieur une grande poche ouverte qui permet d'y glisser les mains de chaque côté (comme un manchon) et de câliner bébé (en portage ventral). Ce n'est pas un détail : certes quand on a une veste d'hiver la plupart du temps il y a des poches mais ce n'est pas toujours le cas, en outre cela permet de garder les mains sur le dos de bébé pour lui faire un câlin (difficile de ne pas lui faire des bisous tout le temps, j'en conviens ;-) ).

La couverture est également dotée d'une petite poche un peu plus bas à droite. Zippée, on peut la fermer et y mettre ses clés, son portable.. Très bonne idée car on sort rarement sans rien , surtout avec un bébé !

Mais comment elle tient, cette couverture ?


Sur le haut de la couverture, de chaque côté de la capuche, se trouvent des attaches en polaire avec un clip au bout (comme un pince à linge). Ces attaches doivent être fixées autour des bretelles de votre porte-bébé. Elles sont assez longues pour faire le tour de toute bretelle et vont aussi bien sur un préformé (le Boba par exemple) que sur un mei-tai (Evolu'bulle en photo) ou une écharpe.


couverture portage lucky froid hiver porter bébé
extérieur et intérieur de la couverture Lucky. Système d'attaches
On m'a demandé si le porteur pouvait mettre, seul, la couverture sur le dos de bébé en portage dorsal. Et bien, je dis oui sur un porte-bébé ! Pour ma part, ma façon de faire est que je clippe la couverture sur les bretelles avant de procéder au passage au dos, par contre bien entendu je laisse tel quel sur le dos de BB koala et ne recouvre pas ses jambes. Je finis l'installation du porte-bébé au dos, (passage des bretelles du mei-tai par exemple) puis à la fin je recouvre les jambes et pieds de BB koala en les glissant dans la couverture.

Côté entretien, la couverture ne passe pas en machine mais comme je l'ai dit, le tissu extérieur en polyester est simple à nettoyer puisqu'il suffit de passer une éponge dessus. Si elle est vraiment sale à l'intérieur, il faut la faire nettoyer au pressing.

La couverture de portage Lucky me plaît beaucoup car elle est polyvalente : en effet, elle peut servir également

  • pour la poussette  : je n'ai jamais eu aucun accessoire pour ma poussette qui me sert très ponctuellement et j'avoue que cette couverture est/sera bien plus pratique qu'un plaid plié en deux et coincé dans le dos de BB koala . La couverture Lucky est parfaite : vous fixez les clips autour des montants de la poussette, votre bébé est bien recouvert, et vous rabattez le bas de la couverture sur les jambes /pieds et le bas de la poussette, BB est alors bien installé et au chaud.

couverture portage lucky hiver froid chaud poussette porter babywearing
  • pour le siège-auto : le principe est le même que sur la poussette, votre BB est enveloppé de haut en bas et la couverture ne tombe pas puisqu'elle est fixée en haut. 

Je rajoute un petit usage perso qui me plaît beaucoup : pour la sieste sur maman (ou sur le canapé). Quand ma couverture n'est pas rangée et que BB koala s'endort au sein (pendant que je travaille sur l'ordi, à tout hasard), quel plaisir de la recouvrir avec la couverture, j'enveloppe ses petits pieds, elle dort bien ainsi et je bénéficie moi aussi largement de la chaleur du duvet ! C'est douillet, c'est super agréable. Bon en fait j'avoue, c'est tellement doudou que j'aimerais m'y glisser moi aussi !

La couverture de portage Lucky a trouvé sa place dans notre "garde-robe" pour tous les jours où je n'aurai pas ma veste polaire de portage, pour Papa Clyde qui porte et qui n'a pas de veste spéciale (elle est même avant-tout pour lui, c'est pour ça qu'il a choisi la couleur, moi j'aurais pris gris.. je regrette d'ailleurs qu'il n'y ait pas d'autres coloris), pour l'inter-saison, pour les jours de pluie où je veux garder mon imperméable....et pour Papa Clyde tout l'hiver, donc.
Ce que je trouve très sympa avec la couverture de portage, c'est aussi l'idée que quelqu'un d'autre, non-porteur habituellement, peut porter votre BB s'il y en a besoin ou s'il y a envie sans que la question du  "comment on se couvre" se pose. 




Ses atouts selon moi ?

  • Sa taille, donc son évolutivité : elle conviendra pour toute la durée du portage
  • Sa matière, autant intérieure (très douce) qu'extérieure (imperméable, facile à nettoyer) qui en fait une couverture très chaude
  • Sa praticité, elle s'adapte à tous les porte-bébés, écharpes (je n'ai pas essayé en portage asymétrique type sling, cela doit être possible même si plus adapté sur deux bretelles)
  • Son rapport qualité-prix du coup, car cela évite l'achat, bien plus onéreux, d'une veste de portage !


Bref un achat modeste, très malin et vite rentabilisé !
Retrouvez la couverture Lucky sur le site de Maman natur'elle ! Existe en noir ou en gris, pour le modeste prix de 65 €.

Test précédent : l'écharpe Boba Wrap

retrouvez-moi sur facebook



samedi 24 octobre 2015

Promenade portée en forêt, un an après

J'aime toujours autant nos balades en famille, en forêt

 15° aujourd'hui, une douceur et une luminosité à côté desquelles il ne fallait pas passer

Je pensais que BB Koala voudrait marcher
Elle adore marcher, et aller aux champignons
les regarder, les toucher, les ramasser

Mais aujourd'hui elle a tout de suite voulu être portée
je crois qu'elle a eu peur d'un bruit

Pour la petite histoire, pour une fois (rarissime) j'avais oublié un moyen de portage, je n'avais même pas un pagne ou un sling à portée de main ou dans le coffre, alors je suis retournée vite fait à la maison pendant que Papa Clyde et les Grands se promenaient sur les feuilles mouillées.

J'ai embarqué le Fusion de Fidella et l'Evolubulle, me disant que BB Koala apprécierait de choisir, et ayant envie des deux pour deux raisons différentes. Elle a choisi l'Evolu'bulle.
Hormis les pans à essayer de retenir pour ne pas les faire trainer par terre, ce choix ne me dérangeait pas : j'aime beaucoup l'Evolu'bulle, qui me donne l'illusion que BB koala est encore un bébé, en outre en Evolu'bulle je porte aussi bien devant que derrière alors qu'en préformé j'ai une nette préférence pour le portage au dos.
En outre je sentais bien que BB Koala voudrait être portée devant car elle m'avait déjà demandé les bras. Et puis la position devant, à portée de bisous, ce n'est pas que pour les bébés, ça fait du bien aux mamans aussi (et aux papas ;-) )

Nous avons donc commencé comme ça, en se faisant plein de bisous, de câlins, et de sourires. Elle a ensuite rapidement voulu téter, et l'avantage du mei-tai, c'est que je peux baisser très facilement la hauteur de BB, il me suffit de desserrer un peu les pans (j'ai déjà fait souvent pareil avec le M-taï).

Evolu'bulle evolubulle mei-tai meï-taï Neobulle néobulle portage forêt promenade balade couverture lucky hiver froidJ'ai même pu marcher à la suite de ma tribu comme ça. Bon j'avoue, les hommes n'attendaient pas, mais Grande Fille a eu pitié de moi et a marché à mon rythme (j'avoue que porter un bambin devant, ce n'est pas super l'idéal quand le terrain est irrégulier et que  je ne vois pas toujours mes pieds).

Une fois que la collation lactée a été finie et que BB koala avait eu son compte de câlins, je l'ai mise au dos, non sans avoir au préalable mis un petit moment la couverture de portage Lucky, qui a l'avantage de se fixer sur n'importe quel porte-bébé (review à suivre très vite sur mon blog).

Et puis je l'ai passée au dos, elle n'avait pas très envie au début mais comme elle n'avait plus du tout envie de redescendre ni de marcher elle s'est fait une raison (en moins de 3 secondes je vous rassure).

La couverture était trop chaude, ou plutôt inutile, alors nous avons continué sans couverture et sans veste.
portage evolubulle néobulle neobulle évolu'bulle mei-tai meitai asiatique porte-bébé écharpe babywearing

Je vous ai dit que j'adore le portage ? 

Je me sens libre, je suis disponible pour mes grands, je peux attraper quelque chose (ou quelqu'un ) avec mes mains, me baisser, me tourner partout et aller où je veux, même en pleine forêt ! 
Et puis sentir ma petite poupée se détendre sur mon dos, puis s'endormir et se mettre à ronfler, très sincèrement, même au bout de 2 ans et demi, je ne m'en lasse pas

Une belle après-midi de promenade et de vacances qui m'en a fortement rappelé une autre, l'an dernier..
 <3 <3

Je suis discrète ici car je savoure nos vacances, ayant envie, très envie, et ayant besoin , très besoin, de consacrer du temps, beaucoup de temps à mes pouet-pouet, savourer les journées et se fabriquer de beaux souvenirs, profiter de chaque jour car le temps c'est du sable qui file entre les doigts et je ne veux pas avoir de regrets

Vous pouvez me suivre sur Fb 

 (et aussi sur Instagram et Twitter, et G+ et Pinterest d'ailleurs) 



vendredi 16 octobre 2015

"quoi ? tu oses montrer que tu allaites ?"

Vous n'êtes certainement pas passé(e) à côté de l'info si vous me suivez et/ou si vous allaitez, en France cette semaine est la semaine mondiale de l'allaitement maternel, la "SMAM" .C'est précisément cette semaine que j'ai reçu ma première insulte quant au fait que j'allaite ma bambine. Enfin, d'ailleurs, je ne saurais pas si c'est quant au fait d'allaiter, ou d'allaiter une enfant qui n'a plus rien d'un bébé.

Tout est parti d'un cliché envoyé sur Twitter pour annoncer cette (SMAM) 2015. 

allaitement maternage allaiter breastfeeding militant choix biberon LLL
Allaitement de BB Koala, 29 mois

Une personne, que je crois être un homme, m' alors envoyé rapidement un tweet méprisant : "delete this to garbage", que l'on peut traduire par "balance ça aux ordures".

Je ne suis pas blessée, je ne suis pas atteinte. J'ai oublié l'insulte aussi vite que je l'avais lue. Inutile de dire que je n'ai pas pris la peine de répondre à cette personne dont je ne sais rien.

Par contre, j'ai envie d'en parler.


Allaiter est en effet un acte paradoxalement considéré : si l'on reconnaît, de gré ou de force, ses bienfaits sur la santé de l'enfant (et qu'il existe des bienfaits également pour la santé de la mère), il est toujours malvenu de le montrer et l'afficher, passé les 6 premiers mois considérés comme "politiquement corrects". (on peut se demander d'ailleurs si cela a une relation avec la durée d’allaitement exclusif de 6 mois préconisée par l'OMS ou pas).

Ce tweet où en quelques mots une personne me dit à quel point la vision de ma fille allaitant (on ne voit pas mon sein nu) lui donne envie de vomir m'interpelle, et ne fait que confirmer qu'il y a un problème, dans nos civilisations, avec l'allaitement. Comment se peut-il qu'un acte aussi naturel soit devenu si marginal, si facilement "choquant" ?

Ayant à ce jour, environ 100 mois d'allaitement à mon actif, soit approximativement 3000 jours de tétées plus ou moins espacées, évoluant depuis plusieurs années activement dans le milieu du maternage, rencontrant des dizaines de mamans et ayant sympathisé avec plusieurs d'entre elles, fréquentant assidument la LLL depuis la naissance de BB Koala mais connaissant cette association de soutien à l'allaitement depuis 10 ans déjà, je ne peux que me résoudre à cette évidence : allaiter devient de plus en plus un acte militant.

  • Militer pour allaiter au moins un mois. 
  • Militer pour continuer à allaiter à la reprise du travail, lorsque celle-ci a lieu dès la fin du congé maternité.
  • Militer pour justifier que l'on continue d'allaiter alors que notre BB entame la diversification alimentaire (environ vers 6 mois, souvent plus tôt pour les bébés au biberon, et souvent plus tard pour les bébés allaités)
  • Militer pour allaiter passé 1 an, lorsque tout le monde (même le corps médical) pense inconsciemment que vous avez déjà arrêté.
  • Militer pour allaiter dehors, allaiter ailleurs qu'à l'abri des regards, chez soi.
  • Etc....

BB Koala va avoir 2 ans et demi et je l'allaite "encore", et autant le dire, cela sera encore longtemps le cas. 

J'ignore ce que vous mettez derrière le mot "longtemps "en me lisant, j'ignore aussi jusqu'à quel âge je le dirai, le montrerai.

Je vois mon blog autant comme un moyen de m'affirmer et d'assumer ce choix que comme un moyen de pouvoir faire la promotion de l'allaitement : avant d'avoir mon blog, bien sûr j'assumais. Mais j'assumais surtout verbalement, j'assumais surtout auprès des personnes dont je savais qu'elles n'allaient rien y redire. Je n'allaitais plus sur le banc public dans le square de mon village, pensez-vous, ma fille était trop âgée !

Avec mon blog, à ma façon, avec mes mots, je pense réussir à montrer aux mamans qu'allaiter, même longtemps, n'est pas une contrainte, ne signifie pas que l'enfant reste un bébé, ne m'empêche pas d'avoir d'autres envies, d'avoir des projets, d'exister en dehors de ce lien lacté. Qu'allaiter c'est beau, que notre bébé ait 2 heures ou 2 ans, que ce n'est pas prise de tête, que c'est naturel, facile, et que cela grave des souvenirs éternels. Qu'on peut avoir une bambine très épanouie, très affirmée. J’aime en parler sur le registre de la tendresse, des émotions.

Ce tweet, ce cas de réaction hostile et même méprisante est une première pour moi, n'ayant toujours rencontré de par mon blog que des réactions chaleureuses, tendres, envieuses, des compliments, de l’admiration. Chaque fois que je poste une photo sur Instagram ou sur Facebook, des centaines de mamans "likent" et/ou laissent un commentaire empli de tendresse et de respect.

Je pense ( j'ose espérer !) que c'est dû au fait que je n'ai jamais voulu "faire la leçon" aux mamans ayant choisi de nourrir au biberon : s'il est évident, logique que je fréquente plus de mamans allaitantes que de mamans ayant fait le choix du biberon, de par mon engagement associatif, mes activités personnelles, mon intérêt pour le sujet, et mon souci d'accompagner les mamans qui le demanderaient, je n'ai par contre aucune animosité, je n'emploie pas de ton de reproche, de condescendance ou de mépris pour celles qui n'allaitent pas.

Elles n'allaitent pas, c'est comme ça. La question est plus délicate lorsque des mamans me disent "j'aurais voulu, mais je n'ai pas pu" mais c'est un autre sujet, que je ne souhaite pas évoquer maintenant.

Je ne sais pas si ce tweet dégoûté fait référence à l'allaitement en tant que tel. Je ne sais pas s'il fait référence à l'allaitement d'un bébé qui n'en est plus un.

Je ne sais pas non plus jusqu'à quel moment, quel âge j'oserai poster une photo de BB Koala en train de téter. 
Peut-être jusqu'au jour où je recevrai non pas un, mais 2 ou 10 mp/tweet désagréables ?
Je n'en sais rien. Je me demande d'ailleurs si des mamans, qui ont toujours été admiratives devant mes photos même si elles ne sont pas allées "aussi loin", se transformeront du jour au lendemain et verront d'un oeil moins bienveillant l'allaitement de ma bambine ?

allaiter public honte cacher interdit allaitement maternage


Est-ce qu'un beau matin, au détour d'une photo, une maman qui m'admirait va me dire "oui bon c'était beau mais bon là, euh, faudrait s'arrêter non " ?

Je ne sais pas, je ne sais point. Mais le tweet de ce dimanche me confirme qu'il est facile de critiquer. Je me demande d'ailleurs d'où il sort, ce monsieur, et si certaines personnes s'amusent à suivre les posts d'allaitement ("breastfeeding" ) juste pour pouvoir les traquer et tirer sur leur auteur. Sans doute certains s'amusent-ils à ce sport.


(affiche : "ALLAITER ?! Ici c'est une galerie marchande ! Nous ne pouvons pas permettre aux femmes d'exhiber effrontément leurs SEINS !!" )

Quoi qu'il en soit, ce tweet est insignifiant pour moi, je ne le prends pas personnellement . Mais il est l'exemple parfait de la situation dans laquelle sont les mamans qui choisissent d'allaiter un peu plus que le premier mois de leur bébé. Elles deviennent vite hors-norme. D'ailleurs, ce n'est pas un ressenti, c'est la réalité : le nombre de femmes allaitant en France est minoritaire, 18 % des femmes seulement allaitant encore aux 4 mois du bébé. Elles sont donc hors-norme, et vite marginalisées lorsqu'elles "continuent" d'allaiter.

Au quotidien, je suis plutôt bien lotie. Je n'ai jamais eu à me battre pour allaiter. Physiologiquement, tout a toujours bien fonctionné. J'avais les connaissances, j'avais l'envie, j'avais la sérénité. Et j'avais beaucoup, beaucoup de lait !
Je n'ai pas eu à jongler avec un tire-lait aux 3 mois de mes enfants car je n'ai jamais repris le travail aussi tôt. Je n'ai d'ailleurs jamais jonglé avec un tire-lait, ayant repris, au plus tôt, à 14 mois, âge où ma cadette pouvait remplacer une tétée par un autre aliment (pas de laitage, elle était très APLV).
Je n'ai pas eu à revendiquer le droit de tirer mon lait ou allaiter sur mon lieu de travail, pour les raisons précitées.
Je n'ai pas eu à faire face aux critiques de ma famille, ayant été élevée dans une famille où l'allaitement était la norme. maman, tantes, cousines, grand-mère, toutes ont allaité avant moi.
Pareil du côté de ma belle-famille, avec en prime, un pays natal voyant d'un très bon oeil les mamans allaitantes.

Bref, je l'avoue , tout a toujours été facile (ou presque : BB Koala, pendant longtemps, a pleuré , même hurlé en tétant, du fait de son RGO).

Peut-être est-ce pour cela que j'allaite aussi longtemps, peut-être est-ce pour cela que j'aime en parler et que les mots me viennent facilement ?
Peut-être est-ce pour cela que je tiens à en parler : faire connaître, défendre, normaliser l'allaitement, à ma façon.

Cette semaine je vois plein de jolies choses sur mon fil d'actualité facebook : des dizaines de photos d'allaitement, des nouveaux-nés des bébés des bambins, du co-allaitement des moments tendres et complices, j'aime j'aime car c'est mon quotidien.
Mais j'ai vu aussi quelques posts nauséabonds affirmant que la photo est à caractère pornographique et qu'il faut la retirer, voire des photos carrément supprimées par Facebook. Dire que l'on ne voit même pas un demi-centimètre carré de peau marron de téton...... on marche sur la tête.

Si vous avez des difficultés, si vous avez des questions, si vous avez envie de rencontrer d'autres mamans, si vous ne savez pas comment faire, si vous en avez marre, si, si...
ne restez pas seule, vous n'êtes pas seule, il existe plein de réseaux, des associations de soutien à l'allaitement :
 LLL, Info-allaitement, Solidarilait, Galactée, SOS Allaitement, Lactaliste, ainsi que des associations de maternage, des consultantes en lactation ...cherchez sur le net, vous verrez tout ce qui existe !Sans oublier les mamans qui allaitent, tout simplement.

et puis si à mon modeste niveau, je peux vous être utile, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message ;-)

Suivez mes aventures de mama'ternante sur facebook





mercredi 14 octobre 2015

Réunion de rentrée à la Leche League !


Je l'attendais , cette réunion LLL

Depuis notre pique-nique estival ensoleillé, (petite photo souvenir, je ne résiste pas, d'autant que je n'ai jamais eu le temps de vous raconter cette belle journée-là)
allaitement long allaiter bambin LLL leche league maternage maternante bébé
) j'avais hâte de me retrouver à cette réunion LLL de rentrée.
LLL, c'est la Leche League, dont je vous parle souvent.
Une association fondée en 1963 et en France depuis 1979, qui a pour but d'aider, par un soutien de mère-à-mère, toutes les femmes souhaitant allaiter, en leur transmettant l'art et le savoir-faire de l'allaitement.

J'essaye d'aller régulièrement aux réunions, et j'aime vous raconter ce qu'on s'y dit, ce qu'on ressent, ce qu'on partage.
.

Cette fois-ci, j'avais d'autant plus envie d'y aller que je savais que j'allais rencontrer des copinautes, maternantes, allaitantes.

Heureuse j'étais, en arrivant, BB Koala me donnant tranquillement la main, en ouvrant la porte et en découvrant tout ce petit monde qui attendait déjà. Il faut dire que pour une fois j'étais en retard...le samedi matin c'est pas toujours facile !

Mais la réunion n'avait pas encore commencé. Ma crainte, c'était de louper le tour de présentation, parce qu'il y avait plen de nouvelles têtes et que j'adore "connaître" les mamans, savoir leur situation, le nombre d'enfants, si elles travaillent ou pas..Tout ça.

LLL leche league réunion maternage allaitement maman discussion rencontrerNous étions donc, animatrice incluse, 10 mamans comptant 25 enfants en tout. Mais seulement 6 étaient là : BB Koala, sa copine , une autre petite de 3 ans (future grande soeur ;-), et 4 bébés dont le plus jeune, tout mini, 7 semaines ! et une choupinette de 4 mois tout juste.

Nous nous sommes installées, observées et puis la réunion a commencé. L'animatrice A. a commencé par rappeler les origines de l'association LLL et le déroulement de la réunion.
LLL allaitement nouveau-né bébé allaiter maternage portage

Le thème du jour était "l'arrivée de l'enfant dans la famille" et la première question, "quel a été le plus gros changement dans votre foyer à l'arrivée de votre bébé ?"


La première réponse a fusé : le sommeil !
Il est évident que les nuits sont généralement bouleversées avec l'arrivée d'un bébé qui n'a pas encore trouvé son rythme. L'absence de sommeil, les nuits hachées sont le quotidien de 99.9 % des mamans et ce sujet sort spontanément premier !

LLL réunion allaiter allaitement leche league maternage rencontrer mamansMais très vite des mamans ont commencé à s'exprimer sur la dépendance du bébé et le fait qu'un BB, au moins les premières semaines, accapare totalement, jour et nuit, mentalement et physiquement la maman (et les parents, mais encore + la maman, il faut l'avouer).
Souvent, quelque soit l'immensité de l'amour que l'on porte à son enfant, cela peut être source de souffrance, de frustration...engendrer un sentiment de contrainte, de perte de liberté (difficile d'envisager de s'absenter ne serait-ce qu'une heure lorsque bébé pleure dès qu'il n'est pas dans vos bras et surtout, peut réclamer à téter à tout moment).

Une maman a raconté les larmes aux yeux, qu'elle aimait, elle, être si nécessaire, si indispensable à son bébé, et nous avons failli toutes pleurer en l'écoutant !


Les réunions LLL, c'est ça : des échanges, des partages, pas de jugements ni de critiques, juste de l'écoute et des récits, des confidences, souvent...

LLL réunions livres information maternage
une partie de la bibliothèque LLL
En groupe, nos discussions et témoignages ont vite et unanimement convergé vers le poids de la mère parfaite. Cette injonction faite aux mères d'assurer sur tous les plans, d'avoir un bébé mais de pouvoir tout faire comme avant : avoir du temps, avoir la forme, avoir du temps pour soi, pour son couple, avoir une maison bien rangée, avoir le temps de faire du sport, avoir toujours le sourire.....
On l'a senti très fort, tout le long, le poids de ce mythe (car je ne le répèterai jamais assez : la mère parfaite, c'est un mythe ! c'est celle qui n'a pas d'enfants !)

Entre nous, mamans maternantes, toutes différentes mais avec quelques points communs tout de même, dont celui d'avoir fait le choix de l'allaitement, une autre discussion est apparue : tous ces messages reçus (et souvent non-demandés) de la part de notre entourage, de la belle-mère, des copines, des collègues, tous ces conseils qui ne nous correspondent pas et nous font du mal , souvent :
  • "tu serais moins fatiguées si tu le laissais pleurer la nuit"
  • "à son âge il ne devrait plus téter la nuit"
  • "si tu l'allaites c'est parce que ça te fait plaisir à toi"
  • "tu devrais le sevrer maintenant qu'il mange des légumes"
  • "mais pourquoi tu ne le laisses pas pleurer"
  • "moi je le couche à heure fixe et c'est comme ça"
  • "tu ne devrais pas lui faire autant de câlins, elle va devenir capricieuse"
.. j'en passe.... Au mieux inutiles, au pire néfastes, ces conseils se transforment vite en critique ...

LLL réunions allaitement allaiter maternage mères mamans leche leagueC'est un peu comme si, finalement, pour beaucoup de gens, le fait d'avoir un bébé ne devait pas changer notre vie quotidienne, nos routines, nos habitudes et notre organisation. Un peu comme si le bébé devait, lui, s'adapter à sa nouvelle vie et perturber le moins possible le rythme de ses parents et de sa famille.
Ceci est assez loin de mes convictions et d'une façon générale des convictions des mamans qui étaient présentes à cette réunion..

Quoi qu'il en soit, lors de cette réunion nous avons beaucoup parlé du manque de sommeil, de la fatigue, de l'organisation logistique , (avoir 3 enfants rapprochés, par exemple), de la place du couple...La nécessité (et la difficulté) de parler, de ne pas se laisser tomber dans la spirale du surmenage et ne pas se croire seule.. Il est vrai qu'avec la fatigue souvent chronique, le manque de temps, le fait de n'avoir plus de temps pour soi (souvent même pas pour prendre une douche) mettent très facilement le couple à rude épreuve et il faut souvent plusieurs mois pour retrouver un équilibre.

LLL réunions allaiter allaitement bébés bambins mamans
Je pourrais vous parler une heure encore de tout ce que l'on a évoqué ! (c'est bien pour ça que cet article attend depuis 15 jours..) Mais le but de mon propos, aujourd'hui, est certes de parler de quelques notions, donner quelques informations qui pourraient aider les mamans, mais aussi de vous transmettre tout simplement l'esprit de ces réunions, le bien-être et la bienveillance qui y règnent, contribuant à ce que cela soit un moment de partage où chacune se sent libre d'évoquer ce qu'elle ressent ou les difficultés qu'elle traverse..

Le ménage, par exemple : savez-vous que la CAF, en lien avec vos ressources financières, peut vous octroyer une aide ménagère afin de vous soulager de quelques heures par semaine ?
Cela peut être accordé à l'occasion d'une naissance, ou pour les familles nombreuses par exemple. J'ai personnellement bénéficié d'une aide à domicile de la naissance aux 5 mois de BB Koala et je peux dire que cette dame, qui ne venait pourtant "que" 2 h par semaine, m'était précieuse et ma cuisine n'a jamais été aussi propre ! J'en parle car beaucoup croient qu'elles ne peuvent pas y avoir droit ou que ce n'est que pour les familles nombreuses.. Plus d'infos par ici .

réunions allaitement LLL leche league maternage bambins LLL leche league réunions allaitement rencontrer mamansCe que j'aime tant dans ces réunions, c'est aussi le fait que les bébés et bambins y ont toute leur place. Un tapis de jeux au sol, des jouets, la possibilité pour les plus grands de courir et jouer dans la salle, le leitmotiv annoncé en début de réunion selon lequel "les besoins de nos bébés passent avant" et le fait qu'il n'y a pas de gêne à ce que les enfants se lèvent et s'amusent et nous appellent et réclament des choses..
allaitement bambin réunion LLL leche league maman bébé
tétée debout..of course !

 C'est de la bienveillance, l'adaptation au rythme de l'enfant, à l'instar de la bienveillance entre les mamans présentes. Beaucoup de bébés (ou plus grands ;-) ) ont tété, il y a eu de magnifiques instants entre bébés et bambines, ..c'était tendre et amusant.


Nous avons répondu à de petites étiquettes qui étaient au coeur du sujet : "à l'arrivée du bébé dans la famille, comment vous organisez-vous pour...: manger, prendre une douche, aller aux toilettes, cuisiner le repas" par exemple...
LLL réunion leche league maternage arrivée bébé organisation
"comment faites-vous pour....."


Malheureusement, ayant bien débordé de la réunion nous  n'avons pas tous pu les évoquer.. mais en "discussion libre" nous en avions déjà abordé plusieurs !
A noter que là encore, le portage est d'une aide précieuse : pour jouer avec les aînés (ou s'occuper d'eux tout simplement), pour cuisiner, gérer les lessives..et même aller aux toilettes (oui oui !). 


 La réunion a fini très en retard, et nous étions tellement bien que nous nous sommes retrouvées à 4 /5 pour papoter encore un bout de temps dans la salle, nous n’avions aucune envie de partir.. La maternité est un univers de conversation sans fin ! Même un fois dehors nous avons continué à "refaire le monde sur le parking"..... heureuses de cette réunion, galvanisées et ressourcées, heureuses d'avoir rencontré en vrai des copinautes et de se sentir sur la même longueur d'ondes et de pouvoir échanger sans retenue et avec la certitude d'être comprises...


Je laisserai le mot de la fin à la conclusion de notre animatrice :

A l'arrivée d'un bébé, il y a effectivement une période de 4 à 6 semaines qui constitue une période d’adaptation pour les parents comme pour le bébé, où celui-ci nous sollicite beaucoup et où on peut se sentir submergée, ne plus avoir une minute de libre . Néanmoins, ce dont le bébé a le plus besoin c'est d'amour.
Les outils pour répondre efficacement et facilement à ces besoins sont le portage, le cododo, qui permettent aux parents d'être très proche de leur bébé et de créer ce lien d'attachement et cette proximité physique dont il a tant besoin (c'est le maternage proximal) .
La place du papa, quant à lui, peut être trouvée en dehors de tous les temps nourriciers où bébé tète : portage, câlin, change, bain, promenade, conversation, le papa peut trouver facilement des moments pour créer ce lien avec son bébé.
Enfin et surtout, à l'arrivée du bébé, il faut apprendre à relativiser :
  • baisser ses exigences : ce n'est pas grave si le ménage n'est pas fait, on ne peut pas être sur tous les fronts et assurer partout, malgré les commentaires/critiques/diktat de la mère parfaite
  • faire passer les personnes avant les choses : j'aime beaucoup cette notion, parce qu'effectivement, votre BB vient d'arriver et c'est de vous dont il a besoin, de vos bras de vos câlins, de votre chaleur et votre tendresse, pas que la maison soit pimpante et que tout soit rangé et ordonné.
Cette réunion m'a fait du bien, m'a donné chaud au cœur, m'a remplie de chaleur et confortée dans mes choix, j'ai fait la connaissance de nouvelles mamans...c'était chouette, intense !

Retrouvez le récit de cette réunion à travers les yeux d'une autre blogueuse dont j'ai fait la connaissance et avec qui j'ai eu envie de parler des heures ensuite...

Derniers rappels : les réunions de la Leche League sont gratuites. Elles ne sont pas obligatoires. La LLL informe également les mamans par le biais de permanences téléphoniques, des animatrices qui répondent par mél pour certaines, un groupe de discussion fb (et une page), et je tiens à redire que même si souvent en réunion les mamans ont des bambins qui tètent encore ou font du cododo ou généralement connaissent et pratiquent le portage, la LLL est une association de soutien à l'allaitement qui soutient tous les parcours d'allaitement c'est-à-dire même ceux très courts et même ceux sans le "kit maternage proximal".

En conclusion : merci à la LLL !

Retrouvez-moi sur facebook

lundi 12 octobre 2015

Put* de RGO !

Depuis hier soir, je me bats avec le reflux


Pas celui de BB Koala, non non, non, le mien !

Oui, pour une fois, c'est de mon RGo que je vais vous parler !

Depuis hier soir, j'ai un mal de chien à l'estomac. J'ai un RGo depuis que je suis née
"béance du cardia", RGO mécanique, comme on dit. J'aurais dû être opérée, mais mes parents n'ont pas voulu. J'étais trop petite, ils ont eu peur, le médecin a dit que ça passerait.

Et puis c'est vrai, vers l'âge de 1 an, je marchais, ça allait mieux . Je ne m'en souviens plus, hein, c'est ce qu'on m'a dit.
RGO reflux estomac

Je n'ai pas de souvenirs particuliers de mon transit lors de mon enfance

Je me souviens juste qu'un jour, ou plutôt en pleine nuit, vers l'âge de 11 ans, ça a recommencé.

Des brûlures, des douleurs, des remontées acides, des crampes, ça n'a plus arrêté. Des nuits entières à ne pas dormir et à sentir mon estomac comme se tordre.

Il n'y a pas eu de traitement particulier, à dire vrai je pense que je n'en parlais qu'à demi-mots à mes parents.

J'étais déjà suivie pour des otites à répétition depuis ma plus tendre enfance (TIEEEENSS DONC !!), mes parents n'ont jamais su qu'il y avait un lien direct entre le RGO et les affections ORL, c'est moi qui l'ai appris à ma mère, l'autre fois. Je ne lui en veux pas, on fait avec les infos qu'on a ! 

Depuis hier soir je me bats avec mon RGO et j'ai juste envie de tout casser. Donner des coups de pied de rage, taper sur mon estomac, me faire masser très fort le dos car ça traverse derrière, roter, vomir, arrêter de manger, boire beaucoup de frais, boire, trouver l'aliment qui me soulagera, trouver LE truc qui me soulagera.

Je bois du bicarbonate mais ça ne me soulage pas cette fois, je force la dose pour voir si ça arrange un peu les choses, je réfléchis, je n'ai pas droit à l'HE de Basilic car j'allaite, je déteste le gaviscon et de toute façon le bicarbonate peut être tout aussi efficace, j'ai pris mon IPP (esomeprazole) mais ça ne fait RIEN, 

Je ne prends pas mes anti-inflammatoires alors que je devrais mais comment l'envisager quand même sans AINS vous avez déjà un mal de chien ?? 
Les médecins ont du mal à comprendre et pensent qu'avec un IPP (pansement gastrique) la prise d'anti-inflamm est réglée  . Et bien non, c'est un peu plus compliqué que ça. Bref, je suis coincée.

Ne pas manger de PLV, pas d'aliments acides, faire même super gaffe à ce que je mange...

Si j'écris tout ça ce n'est pas pour me plaindre, ni me lamenter. Si j'écris tout ça c'est parce que depuis hier soir rien ne me soulage et je suis énervée, ça me donne mal à la tête et je n'arrive plus à réfléchir, tout mon esprit converge vers ce point, là, sous mon sternum, je ne pense plus qu'à ça et...

Je pense à BB Koala, je pense aux BB RGO qui ont si mal et qui ne peuvent pas le dire, alors ils font comme moi ils crient !


Je crie je peste et je tempête et j'essaie de me raisonner et je me dis que le RGO est tout de même mieux dans mon corps que dans celui des BB qui n'ont rien demandé. Cela va être l'heure du repas mais je suis incapable d'avaler quoi que ce soit car c'est comme si tout était coincé !

Je pense à ces BB qui endurent ça pendant des mois, des années, qui ne peuvent même pas dire "maman j'ai mal là" , sentent-ils la rage eux aussi, l'impuissance, l'envie de vomir, l'envie de crier, juste pour être soulagés ??

Put* de RGO !

suivez-moi sur fb


dimanche 11 octobre 2015

Semaine Mondiale de l'Allaitement Maternel

SMAM semaine mondiale allaitement maternel COFAM travail tire-lait medela

C'est parti !


Quelle est votre expérience ? 

Le tire-lait est-il votre ami ?

Pour ma part, je vous raconterai dans la semaine comment je n'ai pas été confrontée à cette situation, comment je me suis organisée, et ce que ça aurait pu être !

suivez-moi sur facebook

vendredi 9 octobre 2015

Blouses blanches, cododo et maternage ne font pas toujours bon ménage....

(parce que j'ai initialement déposé ce post sur facebook mais que tout le monde n'a pas facebook (et c'est très bien !) je retranscris mon texte ici car il m'importe qu'il soit partagé.)


Ce soir je me suis rendue compte que c'était très facile de roucouler et se gargariser de ses convictions et de ses choix éducatifs (maternage, allaitement, cododo) tant qu'on n'avait personne à qui les montrer, personne pour les décortiquer, les critiquer, et vous amener au bûcher. En somme, il est facile d'être fière et sereine du fait d'allaiter et dormir avec son bébé lorsqu'on le cache ou qu'on n'en parle jamais, sauf à ceux qui font pareil.

Ce soir, j'avais un RV très important avec un grand pédiatre spécialisé en asthme de l'enfant afin de faire le point sur le traitement de BB KOala en ce qui concerne l'asthme, et en ce qui concerne son RGO.

Ce soir je me suis rendue compte que le jour où un individu vêtu d'une blouse blanche (qu'on appellera docteur) se permet de fouiller dans votre vie parentale pour décréter que ce n'est pas sain que votre bébé dorme dans la même chambre que vous, sort de son rôle de médecin pour dire ce qui est bien et ce qui est mal , la position de maman maternante est bcp moins confortable.

Mais ce soir je me suis rendue compte qu'au fil des années j'ai acquis une confiance en moi immense quant à nos choix (et je dis bien NOs, car Papa Clyde est autant impliqué que moi).

médecin blouse blanche maternage choix éducatifs cododo allaitement materner sommeil dormir enfant bébé

Et ce soir, quand ce médecin qui croit qu'avec une blouse blanche on peut régenter la vie des gens et leur dire quand et comment les parents  doivent (ou ne doivent pas ! ) apporter réconfort, assurance et tendresse à leur enfant, m'a fait un véritable interrogatoire de police et annoncé qu'on avait un problème à régler et qu'il allait le régler, Lui (!!!) et qu'il fallait au plus vite (!) changer le lit de BB Koala et le mettre dans une autre chambre, ce soir, j'ai riposté .
 Pour la première fois de ma vie j'ai dit à ce médecin qu'il outrepassait sa fonction, que je n'étais pas venue pour parler de cododo ni d'allaitement, et que nous n'avions pas de problème avec ça, et mon mari non plus (car c'est ça qui le tracassait).
Je ne me suis pas "défendue", j'ai posé les choses à plat et surtout, je l'ai remis à sa place. J'aurais pu lui dire explicitement qu'il n'était ni sexologue, ni éducateur, je suis restée dans l'implicite mais je pense qu'il a compris, et en fait il n'avait aucun argument.

Comme me l'a dit une amie, en fait, ce soir, ce médecin qui ne mérite même pas que je l'insulte m'a rendue forte !

Ce soir, j'aurais voulu que Papa Clyde soit là, mais je ne me suis néanmoins pas sentie en position de faiblesse !

Ce soir, j'ai vécu moi-même ce que je dis souvent à des copinautes ou maman maternantes lors de discussions sur le web :

ne vous laissez pas faire, un médecin n'a pas à émettre d'opinion sur ce qui relève de votre sphère privée, de vos choix d'"éducation", ne le laissez pas ingérer votre espace et prétendre qu'il sait mieux que vous et que vous devez lui obéir !!!

 

suivez-moi sur facebook

mardi 6 octobre 2015

Portage : "j'ai tout faux"

Tous les matins, BB Koala et moi accompagnons Grande Fille à l'école.
Plus exactement, nous partons à pieds jusqu'à l'arrêt de bus situé au bout de la rue, sur la place.
Ensuite, on rentre et je bois un 2ème 3ème café, on débarrasse la table, et puis on attaque le reste de la journée. Je suis à la maison, je ne "travaille pas ", je suis en congé parental . 
Je dis tout ça pour vous situer, pour que vous ayiez une idée de mon rythme et mes habitudes de vie.
 Bb koala a 29 mois. Presque 2 ans et demi. Le portage se fait maintenant moins fréquent, il n'est plus systématique. Elle aime bien gambader, elle aime bien tout voir et tout toucher.
Quand on sort le matin, je la laisse marcher (sauf si on est en retard, dans ce cas c'est porte-bébé ou poussette, quoi qu'il en soit je refuse (et serais incapable) de courir en la portant à bras.

La semaine passée, on était parties elle et moi, vêtues moi d'une veste en jean et elle d'un superbe manteau tout droit sorti d'une armoire d'il y a 40 ans . Un joli cadeau d'une voisine, un manteau souvenir, que je lui ai mis direct (et parce qu'il faisait frais aussi, à cause du vent).

BB Koala gambadait et a marché d'un bon pas jusqu'à l'arrêt de bus, ne voulant même pas donner la main à sa soeur. Elle m'avait bien précisé qu'elle ne voulait pas être portée lorsqu'elle m'avait vu prendre le sling et le mettre en bandoulière sur mon épaule. 
Je lui ai dit de se rassurer, que non je n'allais pas la porter (un comble quand on connaît BB koala, notre histoire, notre quotidien pendant 28 mois !)
Mais je prends toujours un moyen de portage, un sling, un préfo, au cas où.
Au cas où, l'été, elle perde une sandale ou enlève son nu-pied.
Au cas où elle tomberait de tout son élan dans une flaque d'eau et se mettrait à pleurer, les mains pleines de boue, la mine dégoutée. 
Au cas où elle trébucherait dans l'herbe, se ferait une frayeur, ou entendrait un chien aboyer.

On a regardé Grande Soeur monter dans le bus, on a fait coucou, et on est reparties tranquillement sur le chemin de la maison. J'étais pressée car il y avait beaucoup de vent et malgré ma veste je le sentais se glisser dans mon cou et sous mes habits.
Et puis d'un coup, d'un coup, en une seconde, BB Koala s'est bloquée au milieu du trottoir, et m'a dit "ze veux que tu me portes Maman", en me tendant les bras.

Étant donné qu'elle tient beaucoup à marcher chaque matin je me suis demandée si j'avais bien entendu et je lui ai demandé. Et oui, elle avait vraiment envie que je la porte. Là, au milieu de la rue, d'un coup.
portage hiver sling colimaçon manteau épaisseur veste manteau dessus froid couvrir

Alors comme j'étais pressée et elle impatiente, j'ai étalé mon sling sur moi, et j'ai glissé BB Koala dedans. 
Et puis je nous ai prises en photo. Un beau selfie comme à chaque fois que je porte BB Koala. Un beau selfie surtout pour (me, vous) dire :
"j'ai mis mon sling sur ma veste, et BB Koala a gardé son manteau, j'ai tout faux
Tout faux oui,.... mais j'assume complètement !

J'ai pensé à toutes les théories du portage, celles que je vais dire moi-même ou que je vais écrire si je fais un article à ce sujet
  • Oui, en théorie, quand il fait froid, il faut mieux porter directement sur soi le porte-bébé et remettre son gilet/sa veste/son manteau par-dessus ! Parce que c'est plus pratique, parce qu'on est moins "coincé", parce qu'on pourra retirer la veste sans avoir à enlever le porte-bébé
  • Oui en théorie, "il ne faut pas" laisser son manteau à bébé parce qu'il va avoir trop chaud, parce que l'écharpe (le tissu, le porte-bébé) ne va pas pouvoir être ajusté correctement
  • Oui le sling doit être étalé sur l'épaule sinon ça peut faire mal et appuyer sur le trapèze et  engendrer une tension musculaire

Oui, c'est vrai tout ça !

Mais il y a aussi la vraie vie, celle où tu n'as que quelques centaines de mètres à parcourir et dont tu sais qu'elles ne vont pas faire suer ton bébé (au sens propre) même s'il a gardé son manteau
Celle où tu sais que même si bb ne peut pas se blottir dans le sling car le manteau qui ressort par derrière empêche le sling de remonter jusqu'en haut du dos de bébé, il ne va pas mourir de froid parce que justement son manteau lui tient chaud
Celle où toi-même tu n'as eu aucune envie d'enlever ta veste en jean parce que le froid glissait déjà à travers et que tu n'as pas voulu être gelée

Celle où tu as simplement voulu faire au plus vite et où finalement, tu as bien fait...... 

 En fait, une photo ne permet pas de savoir ce qu'il y a "derrière", ce qui s'est passé juste avant, ce qui se passera juste après. Une photo ne veut pas dire "tout le temps", une photo ne veut pas dire "longtemps"..

  C'est pourquoi je n'arrive pas à comprendre ces porteuses passionnées et/ou expérimentées qui se permettent de faire des commentaires, de poser un jugement sur une photo qu'elles vont voir passer, sans connaître la personne, sans connaître le bébé. Elles vont te dire "tu n'as pas bien fait ci " "tu aurais dû faire comme ça", "ah oui mais là ça ne va pas"...souvent quand tu n'as rien demandé, juste voulu partager un moment tendre, un câlin, une crise dentaire apaisée, un repas calmement cuisiné, un sommeil enfin trouvé !

 

Mon portage à ce moment là n'a pas été optimal, et c'est d'autant moins "pardonnable" que je suis monitrice de portage d'une part, porteuse aguerrie d'autre part ?

Si j'écris pardonnable entre guillemets, c'est justement parce que j'estime que de telles erreurs n'en sont même pas. Qu'en portage comme en toute chose, il y a la théorie, et la pratique, qu'essayer que les deux se rejoignent est judicieux mais qu'avant tout on fait comme on peut...

Tant que la sécurité est assurée, qu'on ne fait pas mal à bébé, qu'on ne se fait pas mal , qu'on trouve un certain confort, alors le reste..n'a pas d'importance ! Il n'a pas mal, il peut respirer, 

 Ce n'est pas grave !

 Dans ce nouage fait à la va-vite un matin un peu trop frais, j'ai vu une petite fille ravie de se blottir contre maman,  j'ai vu une maman qui voulait au plus vite répondre au besoin de sa fille d'être portée, j'ai vu une petite fille rigolant de sa maman qui n'arrivait pas à remonter complètement le sling et fière de son manteau tout beau, j'ai vu une maman et sa fille collées, complices, riant de la situation et marchant avec sourire et complicité, j'ai vu une maman qui voulait juste avoir chaud et donner chaud..

J'ai vu de l'amour, du bon sens, de la rapidité et de la praticité.. Un instant T.

N'est-ce pas à cela que sert aussi et avant tout le portage, nous rendre service, nous aider dans la vie de tous les jours ?

Apprenons à relativiser.

Bon, la prochaine fois, je vous parle du pyjama ! A pieds, bien sûr !


suivez-moi sur facebook


 

L'écharpe Boba Wrap

Je vous l'ai déjà dit, je n'ai pas acheté d'écharpe extensible lorsque BB Koala est née. C'est donc très tardivement que j'ai connu les écharpes tricotées, mais je suis ravie de les tester. 

En extensible,  j'ai testé l'écharpe Etoile d'Orient (transparente !) l'écharpe hybride stretch de Wrapsody, deux écharpes extensibles uniquement en largeur.

Aujourd'hui, je vous présente la Boba wrap.

Dans la famille américaine Boba, c'est la petite soeur du Boba 4 G et du Boba Air.

La Boba wrap, c'est une petite écharpe extensible, composée de 95 % de coton et 5% d'élasthanne (aux USA cela s'appelle le Spandex). Cette composition permet une extensibilité "en étoile" et pas seulement en largeur ou en diagonale comme les écharpes que je viens de citer. Elle s'apparente aux écharpes JPMBB, pour vous situer.
La Boba wrap est indiquée comme pouvant convenir de 3.5 kgs à 16 kgs , "de la naissance à 18 mois environ". Je dis "petite" écharpe extensible car la Boba wrap mesure certes 5 m de long, mais seulement 50 cm en largeur, ce qui en fait une écharpe étroite, à l'instar de la Basic de JPMBB qui lui ressemble beaucoup. La largeur peut néanmoins s'étirer jusqu'à 70/75 cm.
Cette écharpe n'est pas adaptée pour le portage sur le dos et sert en portage ventral (ou hanche avec des noeuds adéquats).
 
C'est une écharpe très extensible, composée de deux faces distinctes : l'endroit est lisse, doux et d'une densité moyenne, alors que l'envers est composé d'une multitude de bouclettes lui conférant une grande douceur .

Un "détail" que je trouve dommage : l'étiquette mentionnant les règles de sécurité a été cousue directement à l'intérieur de l'écharpe. Ceci étant, c'est une obligation légale.

L'écharpe Boba Wrap est très élastique, et constitue une vraie bulle de douceur , un cocon pour les nouveaux-nés et jeunes bébés. Moins dense, moins lourde qu'une autre extensible, elle enveloppe à la perfection les corps sans appuyer sur le dos de bébé. L'effet "seconde peau" se vérifie, et j'aurais aimé avoir cette écharpe pour les premiers mois de BB Koala. Elle n'est pas lourde, elle est douce, elle est moelleuse. D'ailleurs, c'est une écharpe plus supportable en été que d'autres écharpes tricotées, car elle est plus fine, moins étouffante.

Néanmoins, il y a un revers à cette légèreté : le soutien qu'elle apporte va devenir vite plus limité qu'avec une écharpe plus dense, plus "serrée". On peut dire que la Boba wrap atteint ses limites de maintien aux 8/10 kgs de BB, même si elle reste encore utilisable en noeuds à trois couches, sur une courte durée. (A ce propos, je ne comprends pas la mention des 16 kgs pour un bébé de 18 mois, car selon les courbes un bébé fait en moyenne 12 kgs à cet âge-là et les 16 kgs sont plus proches des 3 ans ! Bref..)

En conclusion, l'écharpe Boba Wrap conviendra à merveille pour porter votre bébé dès sa naissance et pour ses premiers mois, grâce à sa densité légère et son enveloppement moelleux.
Boba wrap se décline en de multiples coloris pour le modeste prix de 45 €.  Il existe aussi la gamme Organic en coton biologique (ici jaune) pour 60 €. Un achat d'un très bon rapport qualité/prix, donc !

L'écharpe est livrée avec son manuel d'utilisation ainsi qu'un dépliant rappelant les règles de sécurité du portage, livret très précieux. Dernier détail, l'écharpe est livrée dans son petit sac de transport à bandoulière ! Bien pratique, et de petit format, vous l'emportez partout. Super pratique quand on ne veut pas (peut pas) garder l'écharpe sur soi !

Babilol, distributeur officiel de la marque Boba en France, a également une chaîne Youtube.

A noter que deux nouveaux coloris sortent cet automne : Turquoise, et Gris Anthracite bio !


Suivez-moi sur facebook